La fin d’une époque…

27052010

bouclard01.jpg

Depuis hier les travaux de rénovation ont démarré à la galerie.

Il n’aura suffit que de deux jours pour jeter à la benne 10 ans de ma présence dans ce magasin de l’avenue Gambetta.

En effet, je sentais qu’il était temps de redonner un coup de jeune à cette petite galerie qui, avouons-le, ressemblait plus à un « bouclard » qu’à une véritable galerie de photos.
Quand j’ai créé la galerie il y a dix ans, je ne savais pas du tout si cela allait marcher et j’avais donc réduit au minimum l’investissement en matière de déco.
Et puis ensuite vous savez bien… on s’habitue à travailler dans cet environnement et on ne voit même plus les défauts. Sans compter le découragement car il en faut du courage et de l’énergie pour lancer une rénovation totale de magasin !

bouclard02.jpg

Je sais que certains parmi vous appréciaient le côté un peu « bordellique » qui régnait en permanence dans cette petite échoppe mais moi je ne pouvais plus supporter de travailler dans ces conditions. Il n’y avait plus d’évolution possible.

Bien sûr l’idéal aurait été de déménager dans un local plus spacieux mais après quelques mois hivernaux de recherches j’ai bien dû me rendre à l’évidence… en Arcachon, seules les franchises et les boutiques de « fringues » peuvent se permettre de payer des loyers aussi exorbitants que ceux réclamés par les heureux propriétaires des murs…

bouclard03.jpg

Résigné à rester dans le même local, j’ai demandé à mon ami architecte-designer Jean-Jacques MARVIELLE d’étudier un nouveau concept de galerie, plus fonctionnelle et surtout plus adaptée à l’évolution que je souhaite donner à mon travail dans les années futures.
Tout à été repensé du sol au plafond et jusqu’à la façade, en passant par l’éclairage et les supports de présentation des photos.
Même le comptoir a été dessiné par l’architecte dans un style très original.

Dans ce nouvel univers, vous allez re-découvrir mon travail !

Un des éléments déclencheurs aura également été l’aide financière mise en place par la Mairie d’Arcachon, le Conseil Général et l’Etat via le fond FISAC pour encourager les commerçants de la ville à rénover leurs boutiques. Le diagnostique réalisé par l’expert envoyé par la Chambre de Commerce et d’Industrie de Bordeaux était d’ailleurs sans appel : il fallait tout changer !

Je ne vais pas vous dévoiler tout de suite le nouveau concept, je préfère vous laisser la surprise dans quelques jours.

Si tout se passe bien l’inauguration est prévue entre le 10 et le 15 juin.

A suivre…




Les lumières du printemps (1ère partie)

1052010

arguinavril201000110x15bd.jpg

Comme vous le savez, l’essentiel de mon travail photographique sur le Bassin je le fais en automne.
Une lumière plus douce, des couleurs à la limite de l’irréel et peu de monde sur les sites naturels, contribuent à mon inspiration.

Cette année, j’éprouve le besoin de faire mon travail de photographe beaucoup plus tôt.
Je vais donc m’atteler à réaliser une collection Printemps 2010 qui me permettra de vous proposer de nouvelles images lors de l’ouverture de la Galerie après les travaux de rénovation importants que j’ai programmé pour la fin du mois (cela fera l’objet d’un prochain article).

Mercredi dernier il faisait un temps de rêve. Ciel bleu, 28 °c à l’ombre, et un très fort coefficient de marée (100).
Mon bateau « Cape Cod 1″ étant révisé et remis à l’eau, pourquoi ne pas larguer les amarres direction le Banc d’Arguin et voir de près les transformations radicales que j’ai pu constater lors de mon vol en ulm avec Michel Boudigues il y a deux semaines…

Départ du ponton à 9h00, navigation à petite allure, et 1h30 plus tard me voici à l’entrée de la conche sud du Banc. Des ostréiculteurs sont déjà là, au travail sur leurs parcs. D’autres ont mis les gaz à fond pour rejoindre leurs parcs avant qu’il n’y ait plus assez d’eau pour passer.
Car cette année, les forts coefficients de marrée et les tempêtes successives ont donné au Banc d’Arguin un tout autre visage et il est bien moins évident de se mettre à l’abris dans une conche. Il faudra être beaucoup plus attentif aux horaires et apprendre à vivre avec les caprices de l’Atlantique.

Pour ma part je suis ravi de ce changement. Il est fort à parier qu’il y aura moins de monde au même endroit cet été, ce qui permettra au lieu de retrouver un semblant de calme en juillet-août…

J’avais repéré dans mes vues aériennes un petit estey permettant de passer d’une conche à l’autre. Une plate d’ostréiculteur vient de s’y engager juste devant moi. Je la suis à distance. Elle passe avec difficulté. Je me lance à mon tour mais je me retrouve dans 30 cm de tirant d’eau (mon bateau fait 40 cm de tirant d’eau). Obligé de couper le moteur et de tirer le bateau à la main. Comme je suis suivit par un autre ostréiculteur, je décide de le laisser passer devant moi. Je ne veux pas prendre le risque de lui boucher le passage.
Malheureusement pour moi il mettra du temps à passer et le petit estey continue à se vider.
Quand c’est enfin à mon tour de passer, il n’y a plus que 20 cm… j’ai beau tirer le navire de toutes mes forces, le courant est trop fort, je ne peux lutter contre. Je décide donc d’abandonner et de me mettre au mouillage juste là, dans l’estey.
Une chose est sûre: personne ne viendra me déranger ici.

Pas une minute à perdre, je sors le matériel, le trépied et me mets au travail.
Tout est beau. Je pourrai tenter de vous décrire ce paysage mais je ne saurai faire mieux que de me contenter de vous le montrer en photos…
Je n’ai désormais qu’une envie : y retourner !

arguinavril2010008bd.jpg arguinavril2010005bd1.jpg arguinavril2010006bd.jpg
arguinavril2010009bd.jpg arguinavril2010004bd.jpg arguinavril2010003bd.jpg
arguinavril2010010bd.jpg







la saga dbz !!!!!!!!!!!! |
Jem et les hologrammes |
les gifs |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | fotos y gifs
| Le Photo Blog
| bloginterdit