Ne pas me prendre pour un con…

2 07 2010

Je vous remercie tous pour vos nombreux messages de soutien que ce soit sur le blog ou en privé.
On sent bien que derrière cette histoire se cache quelque chose de beaucoup plus profond. Il y est question d’abus de pouvoir, de manigance, et surtout d’un beau gâchis !
Car un lieu aussi magique, aussi merveilleux et aussi fragile que le Bassin ne devrait pas être le théâtre de telles affrontements.
Toute cette énergie négative déployée et qui pourrait être utilisée de manière beaucoup plus intelligente. C’est vraiment dommage.
Nous avons affaire à des gens qui sont en permanence préoccupés par des considérations politiques et qui veulent tout ! tout leur est dû !
La morale n’existe plus.

Et c’est bien à cause d’eux et de leurs choix que le Bassin d’Arcachon est en grand danger.

Le maire du Cap-Ferret et Président du SIBA a dit un jour en sortant d’une réunion à propos du Parc Marin : « la politique pollue le Bassin »

Oui, c’est bien cette politique là qui est la première cause de pollution. Et il serait temps que nos élus locaux apprennent à aimer le Bassin pour ce qu’il est et non pas juste pour un terrain de jeux servant à assouvir leurs ambitions politiques.

Ce matin,  » l’homme de l’ombre  » a tenté de m’appeler. L’appel était masqué. Normal c’est l’homme de l’ombre…
Il m’a laissé un message pour me préciser que j’avais tenu des propos insultants à son égard mais il voulait m’assurer qu’il n’était « absolument pas au courant de ce problème que je rencontrais avec ma galerie » et qu’il souhaitais me rencontrer afin d’en discuter…
puis il m’a rappelé pour me laisser un deuxième message… c’était juste pour me donner son numéro de téléphone… et de me dire : « vous voyez je n’ai rien à cacher ».

J’ai choisi de ne pas répondre car je ne veux plus aucun contact physique ou téléphonique avec ces gens là.
Je les rencontrerai devant la justice si ils osent se présenter.

Alors, à force de jouer, à mon tour, le silence insupportable, Madame Yvette Maupilé, Adjointe chargée du commerce et de l’occupation du domaine public, m’a envoyé un petit mail.
J’ai longuement hésité à répondre et finalement je me suis décidé.

Et puis je me suis dit que je me devais de tout partager avec vous puisque vous avez été si mobilisés depuis samedi soir.

Rien de tel que la transparence dans une affaire de manigance !

Alors voici son courriel et mes réponses (en gras) :

———————————————————–

Le 10-07-06 à 16:03, Yvette MAUPILE a écrit :

Monsieur SCOTTO,

J’ai effectivement essayé de vous joindre hier afin de vous proposer une rencontre en Mairie, en présence de Monsieur LUCAS, car contrairement à vos propos la ville n’aucune velléité à votre encontre.

Sil vous plaît, vraiment vous pouvez tout me faire , mais s’il vous plaît arrêtez de me prendre pour un idiot !
Cela a toujours été très tendu avec différents services de la Mairie mais heureusement pas avec tous. Et je n’ai jamais pu savoir pourquoi…

La preuve, vous avez pu réaliser la réfection de votre vitrine grâce à une subvention FISAC pour laquelle la ville a émis un avis favorable et a même financé au préalable le bilan conseil nécessaire à cette opération.

Trouvez un autre argument ! le fond FISAC j’y avais droit comme n’importe quel commerçant du moment que mon dossier était réglo et il l’était. De plus, vous ne pouvez nier le fait que je vous avais bien dit à l’époque que je ne ferais ces travaux et n’embaucherais à nouveau QUE si je pouvais retrouver des conditions de travail convenables.
Vous m’aviez alors assuré que le problème serait réglé avant Noël 2009. J’attends toujours…
Cela fait un an et demi que je vous envoie des courriers et des photos pour vous alerter de la situation inadmissible que je vis au quotidien, alors même que vous ne respectez même pas les normes handycapés dans votre commune.
En réalité vous m’avez tendu un piège en m’encourageant à faire des travaux qui m’ont coûté plus de 20 000 €, à recruter en CDI une nouvelle collaboratrice, tout en faisant en sorte de ne pas régler le problème d’occupation du domaine public.
Vous avez bien manoeuvré et réussi à me faire perdre du temps et de l’argent. Bravo !
De plus, dans ce fameux « bilan conseil » que vous avez en partie financé, votre propre expert à écrit noir sur blanc que mon activité souffrait de « la gêne occasionnée par les présentoirs trop nombreux, surchargés et inesthétiques de la boutique voisine » . Il vous a appelé devant moi pour vous en parler et, comme d’habitude, vous n’aviez aucune solution à proposer.

Comme vous semblez avoir des petits problèmes de mémoire je m’en vais vous rappeler qu’en mai 2009 dès l’ouverture de cette nouvelle boutique de vêtements, je vous ai alerté sur le préjudice que je subissais. Vous n’avez rien fait ! absolument rien.
Je n’ai jamais cessé depuis de vous solliciter pour que le règlement soit respecté. Vous n’avez jamais pris la peine de me répondre.
Ah si ! une fois ! vous m’aviez promis que cela serait étudié au conseil municipal en mai. C’était du pipo ! et vous avez encore gagné du temps…

M. Lucas, dans votre message téléphonique, vous prétendez avoir découvert cette situation hier seulement alors qu’il y a plus de deux mois j’ai adressé une mise en demeure au Maire (donc à vous puisque tout le monde sait que vous contrôlez tout !)… aucune réponse !
La secrétaire de Madame Maupilé à clairement dit au Médiateur de la République, devant moi, que tous mes courriers à Madame Maupilé avaient été transmis au chef de cabinet du Maire.
A défaut du contraire le chef de cabinet c’est bien vous.
Vous étiez au courant depuis le début alors épargnez moi votre air innocent et ayez le courage d’assumer vos actes et vos erreurs.

Vous m’avez fait une menace il y a 4 ans et vous avez profité de cette opportunité pour la mettre à exécution.
Vous me faites payer par la même occasion mes prises de positions régulières contre les menaces écologiques qui pèsent sur le Bassin et qui contrarient vos plans politiques et que sais-je encore…
La vérité se tient là et je suis prêt à apporter de nombreux arguments qui le prouveront devant la justice !

Je tiens également à vous rappeler que le service Relations Publiques de la ville vous achète régulièrement des cadres et des photos.

Pffff… « régulièrement »… ah, ah, ah !
En 10 ans cela n’est arrivé qu’une seule fois, cela avait été commandé par une personne qui ne semblait pas au courant de toutes ces histoires que vous me faites subir depuis le début. J’ajoute que la responsable relations publiques qui avait passé commande des livres et d’une photo n’est plus à ce poste. Et donc depuis qu’elle n’est plus à ce poste, je n’ai jamais eu quelconque autre achat.
Je crois qu’on peut considérer que cela n’était que des « erreurs de commande »…

Faut-il que je raconte aussi publiquement ce qui s’est passé lors de ma participation au magazine « Arcachon Magazine » en 2005 ?
De plus, vous n’avez peut-être pas remarqué mais alors je vous le dis clairement : depuis 10 ans, je n’ai jamais cherché à vendre quoique se soit à la Mairie d’Arcachon, ni aux autres mairies, ni à la Cobas, ni au Siba.
En revanche, votre service com ne se gêne pas pour utiliser mes photos sans me demander mon autorisation et sans payer le moindre centime de droits d’auteur !
Mais pour cela vous recevrez un courrier très bientôt…

Contrairement aux politicards véreux dont la presse nous parle tous les jours, l’argent public ne m’intéresse pas.
Je ne demande rien de plus que de mener ma barque tout seul, sereinement et dans des conditions normales. Mais ça c’est déjà trop vous demander. Vous il vous faut tout !
Tout vous est acquis !

Concernant l’occupation du domaine public, environ 50 commerçants de l’avenue Gambetta, dont votre voisin, ont reçu leur arrêté portant autorisation d’occuper le domaine public au titre de l’année 2010.
Aucune autorisation exceptionnelle n’a été délivrée.

Vous mentez ! j’ai des témoins qui affirmeront que samedi ma voisine à bien présenté une autorisation « exceptionnelle » avec plan milimétré, validée par la sous-préfecture l’autorisant à déballer dehors 1m80 x 3m60 de portants, soit encore plus qu’avant sans autorisation !!! et surtout alors que l’arrêté que votre secrétaire m’a donné fin avril n’autorisait normalement que 80 cm.
Là vous avez fait très fort.

Vos agents municipaux ne pourront pas nier qu’ils ont eu ce document en mains devant mes témoins, vous ont appelé devant moi et vous leur avez confirmé que ma voisine était en règle, alors même que je leur ai bien montré que le caractère « exceptionnel » devait être conditionné à un événement ponctuel.

Abus de pouvoir, corruption, détournement de biens sociaux… on en parle beaucoup en ce moment dans les actualités il me semble…

Votre magasin ayant été fermé pour travaux, il est prévu que le relevé soit fait ultérieurement.

Faux ! vos agents sont passé faire le relevé avant les travaux. Ils ont fait des photos. Ma collaboratrice était présente et je leur ai dit que je n’aurai rien d’autre dehors que ce que j’ai depuis 10 ans, soit deux présentoirs de cartes postales.
Mais comme par hasard ma voisine a reçu une autorisation exceptionnelle et moi… rien.

Contrairement à ce que vous semblez croire, je ne demande pas à m’aligner sur ma voisine car voyez vous, chère madame, je fais parti de ceux qui pensent que les ventes doivent se faire à l’intérieur des magasins et non pas sur le trottoir comme au souk ou au cul d’un fourgon garé devant comme au marché ! pour moi les clients ne doivent pas essayer vêtements et chaussures sur le trottoir mais dans des cabines d’essayage. Aujourd’hui j’ai honte de dire que j’ai une galerie avenue Gambetta tellement elle s’est dégradée !

De plus je pense que les trottoirs doivent servir à circuler correctement et non à se faufiler entre des présentoirs en trop grand nombre et disposés de façon anarchique, ce qui peut provoquer des accidents comme cela s’est produit l’été dernier !
Pour une mairie dont le Maire ne cesse de se vanter dans la presse locale qu’il souhaite préserver le patrimoine et l’architecture, on est en droit de se poser des questions !

La proposition de rendez-vous pour demain 7 juillet à 12 h en mairie est maintenue et j’espère que vous voudrez bien y participer afin de clarifier définitivement cette situation.

Non merci ! Cela fait un an et demi que vous me menez en bateau ! Débrouillez vous entre vous.

Moi c’est à la justice que je vais désormais m’adresser.
Et je prends vos électeurs à témoin.

C’est triste à dire mais ce sont les contribuables arcachonais qui paieront pour vos graves agissements indignes de vos fonctions car je compte bien récupérer le chiffre d’affaire perdu depuis un an et demi que votre expert lui même évalue de 20 à 30% tous les mois uniquement à cause du manque de visibilité et des difficultés de circulation des passants dû à la présence de toute cette marchandise sur le trottoir, ainsi que des dommages et intérêts pour le préjudice subit, qui est énorme.

….


Actions

Informations



13 réponses à “Ne pas me prendre pour un con…”

1 2
  1. 7 07 2010
    Tom Perrin (02:14:10) :

    Je me rends compte qu’avec un passif pareil j’aurais financé ma propre revue gratuite, « Mortis » (Un « Vivas » inversé donc, look gothique et dénonciation ouverte de la moindre malversation à 100km à la ronde), depuis des lustres…

    Continue Steph, chaque jour suffit sa peine, plus ils s’enfoncent dans l’hypocrisie plus il faut balancer, c’est donnant donnant, comme dans la vraie vie quoi…

  2. 7 07 2010
    Patrice LABARCHÈDE (02:40:35) :

    Mon Cher Stéphane…

    Après avoir lu cette diatribe… comment te dire pour ne pas te vexer ?..
    C’était juste… J.U.B.I.L.A.T.O.I.R.E. !!!.. Je crois que tu viens de produire l’un, si ce n’est LE meilleur de tes écrits !!!..
    L’indignation est à son comble, et tu as tout à fait l’accent de sincérité qui sied aux personnes que l’injustice révolte !!!..

    Je n’ai pas un instant de doute sur tout ce que tu écris, c’est trop criant de vérité, et trop dans la lignée de tout ce qui se sait déjà par ailleurs !!!..
    Que te dire d’autre… à part que je te soutiens et que je suis à fonds avec toi !!!..

    Ce qui est terrible, c’est qu’il n’est même pas question ici de vengeance, comme le cabinet du Maire semble aimer à la pratiquer, mais de la plus simple, de la plus basique des justices, qui commence par le respect que tout un chacun se doit sur la parole donnée, et l’égalité qui devrait être de mise entre chaque concitoyens !!!.. Au lieu de ça, c’est copinage et compagnie, et vas-y que je vais te pourrir la vie en faisant ci ou ça… Mais on est où là, dans une cours d’école !?!..

    C’est quoi ces « responsables » à la petite semaine, qui déshonorent les postes qu’ils occupent !?!.. Il n’y a pas assez de monde diplômé dans les rues qui pourraient prendre leur place !?!.. Quelle excuse mettre en avant, quand on n’est même pas fichu de faire respecter de simples règles communales de bien vivre ensemble !?!..

    À moins que la Sainte et Divine Parole qui vient d’en Haut, ne souhaite justement que les choses se déroulent ainsi, auquel cas, je n’aurais plus rien d’autre à dire que : AU SECOURS !!!..

  3. 7 07 2010
    Christophe (09:12:11) :

    Voilà qui a le mérite d’être clair !

    Stéphane je t’apporte une fois de plus mon soutien et ne manquerai pas de relayer cette affaire ubuesque.

  4. 7 07 2010
    Anouck (09:27:25) :

    Stéphane,
    Merci de nous faire partager en toute transparence ce qui t’arrive.
    Je suis bien triste de voir que la ville d’Arcachon qui déjà est abimée par ses « nouvelles constructions playmobil » se dégrade de plus en plus … et que rien n’est fait pour sauvegarder ses commerces de qualité! Un pur gachis!
    Moi qui ai passé une partie de mon enfance là bas…j’ai de la peine à retrouver mes repères…
    Je suis bien d’accord avec le fait que la politique pollue le bassin…
    Merci à toi d’avoir le courage de parler librement de tout ce qui se passe!
    Nous sommes avec toi!
    bises
    Anouck

  5. 7 07 2010
    danielle Blanchard (11:26:53) :

    Cher Stéphane.Pas de qualificatif assez fort pour exprimer ma colère,encore une fois mon jugement sur les politiques qu’ils soient d’ailleurs de n’importe quel parti restera tjrs aussi négatif.Je te conseille d’envoyer ton histoire sur le site du président de la république il y a une rubrique pour mes contacts un questionnaire à remplir (il faut montrer pattes blanches)pourquoi ne pas contacter laurence Parisot présidente du MEDEF et puis en dernier recours Face Book(personne n’a intêret à ce que cette histoire soit diffusée sur la france entière)il faut emmerder ces politiques qui se prennent pour Dieu de Père.De mon cOté je prends contact avec un ami ancien Procureur et une amie avocate.Que ta décision de fermer ta boutique soit prise je peux le comprendre après tant d’acharnement il te sera très difficile de continuer à travailler sereinement mais tu dois sortir de cette histoire la tête haute.Je ne félicite pas les commerçants arcachonnais de leur peu de soutien!!!!!!!!COURAGE.

  6. 7 07 2010
    Edith (11:27:30) :

    Bonjour Stephane,
    Je tient a vous apportez tous mon soutien meme si derriere mon ecran je ne peut pas faire grand chose!! Je suis une femme d’ostreiculteur, et je sait que vous n’avez jamais hésiter a vous deplacer lors des manifestations pour nous defendre, nottement a la cellulose il y a 2 ans. Mais voilà vous dites des choses qui fachent, alors il faut vous faire taire, qu’importe les moyens!!! Mais c’est bien ne vous laissez pas faire, il faut maintenant qu’ils payent pour tous le mal qu’il font au bassin, aux habitants et aux professionnels génant!!!!
    Bon courage et ne lachez rien!

  7. 7 07 2010
    Olivier (13:03:13) :

    Stéphane,
    Ton action ne resteet ne restera pas sans suite et sans conséquences.. bravo !
    Continuer le combat contre une administration risque de durer, mais la justice et le bon sens finiront toujours par gagner
    Nous te soutenons pour te donner le droit de mieux travailler(j’espère que tu ne perdra pas le chiffre d’affaire lié à la saison touristique si une action immédiate est faite de la part de la mairie) et de pouvoir poursuivre ton combat pour preserver notre Bassin
    Bien à toi
    Olivier

  8. 7 07 2010
    Marline (14:45:35) :

    Cher Stéphane, nous te soutenons dans ton grand débat contre les « magouilles », la méchanceté et le mensonge. Nous sommes 10, 100, 1000 et plus à t’encourager dans ta démarche. Tu as créé sans t’en douter la saga de l’été « l’homme de l’ombre » nous ne manquerons pas un épisode.
    On t’embrasse

  9. 7 07 2010
    Anne-claire (16:15:16) :

    Mon petit doigt me dit que les autorisations exceptionnelles ne sont pas délivrées juste pour les « beaux yeux « de la « frippière ».
    Il y a une mode des enveloppes kraft qui a court même dans les plus hautes sphères . Peut-être que cette pratique est aussi en vogue sur le Bassin ?

  10. 7 07 2010
    jean claude Niogret (20:32:30) :

    Toi qui m’a vendu mon 1er numérique avec qui nous avons devisé « BOXER »..
    je te suis régulièrement bien que de loin!
    Ne lâche pas !
    Le monde doit comprendre que toi, tu as fait et donné beaucoup pour le « BASSIN »
    alors que ces « politiques » eux, le « Bassin » a fait pour eux, est leur outil et qu’ils s’en servent à leur profit avec une politique de « clientélisme » qui sert leur maintient et leur sièges, le plus souvent à l’opposé du bien public et de la préservation de notre fragile écosystème local!
    nul doute que tu ne capituleras pas!
    Pourquoi pas une pétition ouverte sur facebook ou autre…
    y a t il encore des médias disponible pour autre chose que la politique politicienne, juste pour couvrir sans crainte si ils ne sont pas inféodés, des combats contre les abus de pouvoir d’ où qu’ils viennent ?

1 2

Laisser un commentaire




la saga dbz !!!!!!!!!!!! |
Jem et les hologrammes |
les gifs |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | fotos y gifs
| Le Photo Blog
| bloginterdit