Le Bassin d’Arcachon, un paradis menacé

19 03 2011

Merci à toutes celles et tous ceux qui sont venus ce soir à l’Olympia pour assister à la projection de ce documentaire.

Pour les autres, voici la séance de rattrapage…

http://www.dailymotion.com/video/xhp3ce

N’hésitez pas à faire circuler ce document au travers des médias sociaux afin qu’il puisse participer à développer une conscience collective auprès des amoureux du Bassin.

 


Actions

Informations



39 réponses à “Le Bassin d’Arcachon, un paradis menacé”

1 2 3 4
  1. 25 03 2011
    Michel (20:23:20) :

    Bonjour Stéphane, les « gens d’ici » ne réagissent pas parce-que la situation nous dépasse peut-être du fait que pour nous c’est normal d’aller sur le Bassin et de faire ce que l’on a toujours fait, à savoir les activités déjà énoncées. Là où l’on se rend compte du problème c’est que maintenant on fait la queue toute l’année pour se déplacer et non pas seulement en juillet et août comme avant. Pour ce qui est du parc marin, moi cela m’inquiète surtout parce-que c’est l’inconnue, notre vie est pour la plupart rythmée autour du Bassin. Qu’elles seront alors les limites imposées? Les personnes qui prendront les décisions seront-elles vraiment bien informées? Le feront-elles sans extrêmes? Du kite-surfer au plaisancier, en passant par le chasseur ou pêcheur…etc… à partir du moment où nous partageons des activités liées au Bassin et bien nos intérêts, forcément convergent. Cela ne sera peut-être pas le cas de personnes pour lesquelles tout ceci ne fait pas partie de leur façon de vivre. Ce que dit Gilles au sujet des politiques est bien vrai, il doit bien être difficile même pour une personnalité politique de bonne volonté de prendre les bonnes décisions et de garder son poste longtemps. Une chose est sûr c’est qu’il faut respecter des règles de bon sens, vitesse et prélèvements. Inutile de ramasser deux seaux de cotoyes quand un saladier suffit ou de pêcher deux sacs de cent litre, de grisets à la bonne époque alors qu’une dizaine de poissons sont amplement suffisant. Croyez-le bien j’adore le Bassin, comme beaucoup d’autres et de grandes restrictions ou interdictions casseraient notre bon vivre à cause des abus dont la plupart d’entre nous ne sont en rien responsable, en tout cas sur le plan du respect de la nature. Esrangeys ou non, ceux qui aiment leurs passions le font certainement sans abus car ils veulent que cela dure toujours. Bonsoir.

  2. 28 03 2011
    triphon robert (10:29:11) :

    le parc marin est nécessaire sur le bassin d’Arcachon tous les gens de la mer et les élus devrons s’unir et bosser ensemble pour enfin construire un avenir plus sain pour tous.
    bolby

  3. 30 03 2011
    Chorguina (09:07:29) :

    Nous n’avons rien à envier à la radioactivité du Japon!…..Pas étonnant qu’il y a moins de poissons,eux,ils ont tout compris.Les mairies nous imposent le tri sélectif, certes un plus afin de préserver notre planète,mais le vrais problêmes ils sont là ,à travers ces images dramatiques,les véritables problèmes,viennent de NOUS . Mais est ce que nos commentaires vont servir à quelque chose!…….Comme d’habitude ,les politiques feront ce qu’ils veulent.Et c’est nous qui en patirons !…..CHORGUINA

  4. 30 03 2011
    stephanescotto (16:50:14) :

    Michel,
    Je suis bien d’accord avec le constat que vous faîtes mais pour avoir bien suivit l’évolution et analysé les mentalités, je pense pouvoir affirmer que la situation est grave et qu’il est urgent de prendre des décisions. On ne peut plus attendre. Ne rien faire, c’est foncer droit dans le mur et croyez moi toutes les activités que vous aimez pratiquer seront interdites ou impossibles du fait de la pollution.
    La seule chance qui nous reste c’est le Parc Marin. Moi aussi je suis inquiet mais au contraire de vous je suis plus inquiet par les élus locaux et les lobby de la plaisance, de l’industrie et de l’immobilier, que par les fonctionnaires « d’ailleurs » qui pourraient justement prendre les bonnes décisions sans être influencés et sans subir de pressions.
    Si nos élus locaux ont trop de pouvoir de décision dans le Parc Marin alors ce sera une fumisterie de plus ! je n’ai plus aucune confiance en eux. Tout ce que je montre dans le film a pour causes: l’incompétence, la corruption, l’ambition politique.
    Si nous ne sommes pas capable de changer nos élus locaux alors faisons en sorte qu’ils ne puissent pas trop intervenir dans le Parc Marin.
    C’est la conclusion à laquelle je suis arrivé au terme de cette enquête.

  5. 3 04 2011
    mariessourire (12:52:38) :

    Bonjour Stéphane,

    En premier lieu, je voulais vous dire que je vais mettre votre reportage sur mon blog, il est vraiment bien fait, touchant et m’a appris des choses sur ce qui se passe chez moi (j’habite à Biganos).
    Je voulais aussi dire que comme vous, les « gens d’ici » me font ressentir le fait d’être un « estrangey » alors que ma famille s’est installée sur le Bassin depuis 1985. Je n’ai rien contre ceux qui parlent de cette façon, mais je vous comprends : comme il est dur de s’entendre dire tout le temps qu’on ne fait pas partie de la communauté, alors que nous aimons tout autant qu’eux notre Cher Bassin.
    Je ne viens pas polémiquer, juste dire ne nous attardons pas sur nos origines, mais faisons en sorte que tous ensemble nous puissions garder notre si bel environnement !
    Belle journée à tous !

  6. 4 04 2011
    olivier (21:57:44) :

    je suis sans voix…. je suis surfer, kitesurfer, j’ai depuis longtemps déserté le warf sur les doutes de la qualité de l’eau, mais là c’est fou.
    Et dire que les communes nous font chier sur la pratique du kite ! On se croirait sur un reportage du tiers monde…… courage aux ostréiculteurs.

  7. 6 04 2011
    David du Canon (12:20:41) :

    Bonjour à tous,

    bon reportage mais qui mériterai également de developper certains points comme les ostréiculteurs, les choix économiques et politiques. Certains d’entre eux ne se cachent pas de vouloir faire du bassin et notamment du Cap, un nouveau Saint-Tropez.

    J’ai 35 ans et j’ai grandi sur la presqu’ile. Là ou je partais à l’aventure en foret, je trouve désormais Les Vallons du Ferret. Les pêches que je pouvais faire avec mon grand père sont terminées. Le Blockhaus de la pointe que j’ai bien connu fait depuis plusieurs années place à une cardinale. Les bancs de sables sont de plus en plus importants et se déplacent à une vitesse folle. La population des villages ostréicoles change au profit de bourgeois bordelais ou parisiens. Le nombre de corps morts a explosé. Même pour un résident il devient difficile d’avoir un emplacement. Le port d’Arcachon est une horreur. Par curiosité je m’y suis arreté en bateau cet hiver et quel ne fut pas mon dégout de voir une nappe d’hydrocarbures impressionnante… L’été on peut trouver autant de bateaux aux cabanes que de touristes à la Tour Eiffel…

    J’aimerai retrouver le Bassin de mon enfance et pouvoir partager ces mêmes moments avec mes enfants. Déjà quand mon grand père me parle du Bassin de mon enfance, je me demande si ça mémoire ne lui joue pas des tours et si c’est bien du Bassin qu’il me parle. Alors, à ce rythme…
    Je ne suis pas contre le Parc Marin en soi, mais à condition que les choix économiques, politiques, démographiques et autres sujets structurants suivent sur l’ensemble du bassin.
    A mon sens, nécessaire mais non suffisant. Ce parc seul ne sert à rien si ce n’est que de préserver un temps l’image de carte postale superficielle perservant les intérets politico-économiques (court-termistes et égoistes) des élites locales…

  8. 6 04 2011
    laurence aboneobio (12:40:25) :

    Merci pour ce travail d’alerte ! J’ai relayé sur le blog d’aboneobio et sur FB et twitter, notamment en pointant le fait que bien choisir de vrais produits d’entretien écologiques, biodégradables, est aussi un acte qui contribue à réduire en amont la pollution des eaux grises http://www.aboneobio.com/blog/post/2011/04/06/Le-paradis-du-bassin-d-Arcachon-menace

  9. 6 04 2011
    stephanescotto (12:56:33) :

    Merci pour ton commentaire et ton témoignage David.
    Nous parlons bien de la même chose.

    Concernant le parc marin, moi je dis seulement que puisque nos élus sont incapables de gérer le Bassin comme il se devrait, il faut trouver une solution pour protéger le plan d’eau de façon plus efficace. Si le Parc Marin se fait avec les élus locaux, je pense que ce sera foutu. Ils ne feront que céder à la pression des différents lobbys, comme ils l’ont toujours fait.

    Mon avis reste le même: la seule option possible est de rendre les PLU beaucoup plus restrictifs pour mettre un frein radical à l’urbanisation.
    Il faut faire une pause de quelques années et observer.

    A Laurence: merci également pour votre commentaire. Il n’y a pas assez de communication au niveau local pour encourager les habitants du Bassin à utiliser des produits d’entretien écologiques. Pour le Bassin: je suis pour un ZERO pesticides !

  10. 10 04 2011
    joseph (10:57:21) :

    Bravo pour ce travail. Il faut en parler. Il faut aussi parler des mesures à prendre. Qui se lance ? Pourquoi distribue-t-on les permis de construire sans avoir prévu les installations de traitement des pollutions nécessaires, estimé leur coût, organisé leur financement ? Interdisons donc le développement non maîtrisé. Les élus sont responsables mais ils sont incapables de prendre des mesures pour des raisons essentiellement électorales. Seul un Etat bien conduit peut jouer au Grand méchant loup. Cessons de diluer le pouvoir en le déconcentrant à ceux qui sont incapables de l’assumer. Mais avant tout, que tous ceux qui viennent s’installer, et ceux qui profitent du tourisme participent au financement des équipements nécessaires, voilà qui devrait ne pas accélérer un développement qui détruira inexorablement le patrimoine naturel. Pour maîtriser il faut évidemment contrôler la vitesse.

1 2 3 4

Laisser un commentaire




la saga dbz !!!!!!!!!!!! |
Jem et les hologrammes |
les gifs |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | fotos y gifs
| Le Photo Blog
| bloginterdit