• Accueil
  • > New York et Cape Cod 2007

17/10 : Concert de Bruce Springsteen au Madisson Square Garden

18102007

E-NOR-ME !!!

Voir Bruce à New York au Madisson Square Garden, jamais je n’aurais imaginer cela possible durant ce voyage aux USA. Et bien voilà, grace à Pascal qui a eu des places, c’est arrivé !

Nous avions rendez-vous à l’angle de la jenesaispluscombientièmerue et de la jenesaispluscombientièmeavenue… bref, juste à quelques pas de Madisson Square Garden.
Le foule est là et attend dans le calme que les ports s’ouvrent. Je pensais que le controle serait sévère mais il n’en est rien. Juste une fouille tres rapide des sacs e ces demoiselles et c’est tout.

1 er truc à faire quand on va au Madisson Square Garden, se diriger vers le snack et commander des hot dogs « jumbo » (comprenez: des mégas hotdogs, c’st à dire deux fois plus grands que les hot dogs francais. Mes amis prennent aussi des hot dogs mais garnis de choucroute avec des coka servis dans des immenses verres de 1L en plastique rouge.

Nous rentrons dans la salle. C’est dingue, tout le monde est déjà placé.
Pas de première partie, Bruce et son « street band » arrive à l’heure et démarre fort.
Du rock américain, du vrai ! tout le monde est debout, l’ambiance est fantastique.
La scène n’est pas décorée, ls éclairages réduits au plus simple et l’acoustique du Madisson n’est pas au top mais peu importe, c’est du rock, du pur rock, alors pas besoin d’artifices.
Vers la fin du concert, Bruce se met à parler politique, critiquant le gouvernement, les bavures policières à NY, la guerre en Irak. La foule semble adhérer à son point de vue. Il est aplaudit. Et c’est reparti ! la telecaster hurle, le sax tenor vaussifère et Bruce chante avec ses tripes ! oh my god, quelle énergie ! Je pense à mon père qui aurait apprécié ce concert et à John Malvy, son ami de Nashville qui aurait surement pris son pied lui aussi…

Détail important: Bruce n’a pas chanté « Born in the USA »…

Je vous laisse aprécier ses quelques vidéos réalisées avec mon téléphone. Le son est inaudible.

à suivre….

(cliquez sur les liens ci dessous pour voir les vidéos)

http://fr.youtube.com/watch?v=H-3h6FLqsv4

http://fr.youtube.com/watch?v=NhBMJIcKWdg

http://fr.youtube.com/watch?v=jRV_oYxFJMw

http://fr.youtube.com/watch?v=frqgCHAB30Y




16/10 : Coney Island et Central Park

17102007

Tous ceux qui ont séjourné à NY m’ont parlé de Coney Island.
Je savais donc à quoi m’attendre. Mais il faut y être pour comprendre…
Enfin il n’y a rien à comprendre en fait.

Coney Island est au bout de Brooklyn, face à l’Océan. Jadis animée, c’est une ville fantôme, paradis du hotdog et de la friture en tout genre, fief des immigrés russes. La fête foraine d’époque subsiste mais en semaine l’endroit est quasi desert. Pas un bruit. On se croirait à Biscarrosse Plage ou au Cap Ferret en novembre !
L’endroit est fantastique pour un photographe car rempli de couleurs et de détails.

Je mange là mon premier hot dog depuis mon arrivée à NY, accompagné d’une Bud Light bien sur !

pour voir les photos c’est ici

Pour m’y rendre j’ai pris le métro, ligne Q. Le métro new yorkais me plais. Certes il est vétuste mais on se sent en sécurité. Ls gens sont très courtois. A peine ils vous éfleurent et ils s’excusent immédiatement. Ils se parlent aussi, et avec le sourire ! les autres dorment en écoutant leur ipod.
Il y a plus de place que dans le métro parisien car les banquettes sont disposées les unes en face des autres, laissant tout le couloir central de libre pour ceux qui sont debouts. Simple et efficace.
Le chauffeur annonce toutes les stations ainsi que les retards éventuels.

Le système fonctionne avec une carte munie d’une bande magnétique. Dans chaque station, un distributeur en plusieurs langues (dont le francais) imprime votre carte en fonction du nombre de trajet que vous voulez. Un trajet coute 2 $. Une fois la carte en main, il suffit de la glisser sur le tourniquet. Ingénieux !

Je suis de retour en débt d’apres midi. Je rentre à l’appart, prend une douche et repars dans le métro en direction de Central Park. Je descend à la 96 ème et m’enfonce au hazard dans Central Park. Je suis au niveau du Réservoir d’eau. La lumière n’est pas terrible, c’est voilé. Je fais quelques photos (voir la galerie) et il est déjà temps de rentrer. Sur le retour je croise un énorme écureuil. Je m’approche, il me regarde lassivement en mangeant un gland. Je l’ai filmé car c’était trop à l’hombre pour faire des photos.
Tous les chiens sont en laisse et tout le monde court à Central Park.
Détail : ca pue la fiante de pigeon ! ils devraient passer dans les allées avec un vehicule de nettoyage car c’est abobinable.
les photos de Central Park en cliquant là: Central Park

Je reprend le métro pour rentrer à l’appart car ce soir j’ai rdv avec Caroline et Nicolas, un couple que j’ai rencontré cet été à Blaye. Ils vivent à NY depuis pas mal d’années. Lui travaille dans le vin et elle pour une grosse société américaine style Galeries Lafayette (Century 21). Nous nous retrouvons dans un resto Italo-argentin à Soho: le Novecento. Le diner est tres correct. Je prends un énorme steak avec des frites. Le steak doit faire dans les 600 grammes !!! Le vin est argentin.
Ils me racontent leur vie à NY et me font par de leur désir de rentrer en France mais en sachant d’avance qu’ils risquent de le regretter.
Nous partons ensuite dans un bar non loin : le Bar 89. Il n’y a pas grand monde car les new yorkais sortent tôt et vont se coucher tôt.
Nous commandons quelques bieres et je monte aux toilettes à l’étage. Je découvre un truc allucinant : les portes des toilettes sont des vitres transparentes. Quand on ferme sa porte, cela déclenche un faisseau lumineux qui voile la vitre. En fait, on peu pisser en regardant ceux qui sont au lavabo mais eux ne peuvent pas nous voir ! ingénieux !

Je rentre seul sur Tribeca. En traversant Soho à pied je me retrouve nez à nez avec une bande de rappeurs-raggamufin qui sortent d’une salle de concert. Il y a quelques voitures de police autour mais de toutes façon ca ne craint pas. L’un deux est interviewé par un journaliste-caméraman. Il improvise un rap que je m’empresse de filmer avec mon téléphone portable…
cliquez ici !

Demain soir ce sera grandiose : Pascal a dégoté des places pour le concert de … Bruce Springsteen !!! au Madison Square Garden. Le trip américain est absolu !

à suivre…

subway02.jpg

hotdog.jpg

carolinenicolas.jpg




15/10: journée shopping

17102007

Aujourd’hui pas de photos…
Aujourd’hui : opération claquage de tunes !

A NY, il y a des boutiques partout. Le paradis de la fringue ! du choix, du choix et du choix. Toutes ls tailles, toutes les couleurs !
En moins d’une heure j’ai déjà les mains remplis de sacs eux mêmes remplis de vêtements.
J’ai du m’arreter à cause du poid des sacs mais jeudi je repars à l’attaque !
Il faut savoir qu’à NY, tout est moins cher: -30 à -50 %. Alors ca vaut le coup.

L’apres midi je vais chez B&H, le plus grand magasin photo, vidéo, hifi du Monde !
Le plus impressionnant surtout.
Tous les vendeurs sont des juifs orthodoxes. Ils portent tous la kipa et des nattes. Autour d’eux, des centaines et des centaines de clients, de toutes nationalité. Tout est en stock et l’organisation est allucinante. Vous choisissez en rayon ce que vous voulez, vous le dites à un vendeur qui le rentre dans son ordi et vous sort un ticket avec un code barre. A chaque fois que vous demandez un nouvel article il est ajouté sur le ticket. A la fin, vous vous rendez à la caisse (là c’est sérieux, on ne rigole pas avec l’argent chez B&H…) Une hotesse vous demande si vous payez en cash ou en carte de crédit t vous oriente vers le caissier correspondant (orthodoxe lui aussi). Le mien n’y voyait rien ! il avait des culs de bouteilles en guise de lunettes…mais cela ne lui posait pas de problème pour compter les biftons. Il me demande de vérifier deux fois, histoire qu’il n’y ai pas d’embrouille et me donne le ticket final. C’est là que j’ai compris un truc : sous chaque comptoir de rayon, il y a un tapis roulant et depuis le début, mes articles étaient placés dans un casier vert. Le quasier avance sur le tapis roulant d’un rayon à l’autre pour se retrouver au final au rayon livraison. Il ne m’a fallu qu’une heure pour acheter tous mes articles. A la Fnac j’aurais galéré toute une apres midi !
J’ai donc acheté un nouveau sac à dos photo Lowepro, un trépied Manfrotto en carbonne et des films moyen formats. Tout était 40% moins cher.
Dans cette folie, j’ai oublié de prendre une vidéo du magasin. Mais je pense y retourner avant mon départ.

Pour la soirée, mes amis Pascal et Isabelle avaient invité deux couples de francais : Céline et Jean, qui travaillent tous les deux dans les finances, et Michèle et Albert Delamour, photographe et galeriste.
Radidja, la femme de ménage de Pascal et Isa, étant marocaine, nous avait préparé un délicieux couscous. Si on m’avais dit que je mangerais un couscous à New York !…
Albert nous fait déouvrir un site vraiment marrant : http://www.teteaclaque.tv
Allez y , ca détend !

Demain, je pars à Coney Island.

A suivre…

oldnavy.jpg

sohomagasin.jpg

subway.jpg

bh02.jpg

Couscous




14/10 : Brooklyn Bridge

15102007

Ce matin, je décide de partir faire quelques repérages sur Brooklyn afin de trouver le meilleur angle de vue sur Manhattan. En effet, je projette de venir en soirée avec la grosse artillerie (trépied, appareils moyens formats).
Me voilà donc parti sur le pont avec mon boitier numérique et me Mamiya 7.
Le pont est impressionnant. Une allée centrale pour les piétons et les vélos et deux voies de voitures en contrebas.
Il faut à peine une demi-heure de marche pour atteindre Brooklyn.
Brooklyn c’est sympa. Des vieux immeubles en brique rouge, quelques galeries d’art « branchouilles », beaucoup de jeunes qui se balladent.
Je tombe sur un tournage de clip façon « Bollywood ». Très kitch…

Vers 15h00, je commence à avoir faim. En passant devant un immeuble j’entends de la musique. Je regarde à travers la vitrine et je m’apperçois que c’est en fait un resto-bar avec un petit concert de country musique. Je décide e m’installer au bar. Je commande un enchillada de poulet et une Bud Light. Pas de doute, je suis bien en amérique !

Sur le chemin du retour, j’ai le plaisir d’avoir une lumière un peu plus basse, plus rasante.
Je fais donc d’autres photos.
De retour à Manhattan, je me dirige vers Ground Zero sans le savoir. Les grattes ciels sont vraiment impressionnant. Je marche la tête vers le ciel et ne peu m’empecher de prendre une photo toutes les 3O secondes ! la carte CF chauffe !…
Et puis, au détour d’une avenue, me voici devant l’endroit qui a changé la face du Monde le 11 septembre 2001. Comme nous sommes dimanche, les rues sont assez calmes. Sous le chapiteau du mémorial, quelques touristes prennent des photos. Un vétéran explique…
Moi je voudrais bien faire des photos mais je me sens gêné. En fait je n’ay arrive pas.
J’ai toutes ls images qui me remontent. Je suis devant l’entrée de la station de métro que j’ai vu dans le fameux reportage des deux frères français et qui m’avais tant marqué. Je repense à cettescène dans mon film préféré « 24h avant la nuit » de Spike Lee.
Il suffit de se rendre ici pour réaliser à quel point les new yorkais sont meurtris.
L’émotion est si forte que je ne pu pas rester.
De retour à l’appart, j’en parle avec Isabelle qui m’avoue avoir ressenti la même chose la première fois.
J’y retournerais dans quelques jours.

Les photos de la ballade sur Brooklyn Bridge sont içi

brooklynbridge014.jpg

brooklynbridge023scott.jpg




13/10: soirée au Steak house

14102007

Nous partons avec Pascal, Isabelle, Monica et Raphael (un couple très sympa que j’avais déjà rencontré cet été au Pyla lors de leurs vacances) diner dans un « steak house » du quartier Tribeca. Il s’agit d’un restaurant spécialisé dans la viande. Et quelle viande ! je commande un « sirloin », saignant bien sur. La viande est excellente. Le service irréprochable, le serveur très drole.
Nous parlons beaucoup photo avec Raphael. Il travaille dans les finances mais la photographie et sa passion depuis l’age de 13 ans. Il réalise certaines prises de vue à la chambre et a sorti un livre de portraits dont je vous parlerais plus tard.

Ils me racontent leurs différends voyages aux USA, les parcs nationnaux, le lac Powell, Miami, la Californie… cela me conforte dans mon envie de consacrer les prochaines années à découvrir ce pays immense.

Sur le trajet du restaurant, nous croisons quelques limousines impressionnantes.
Il y en a beaucoup le soir dans TRibeca car c’est un quartier où les restaurants sont très nombreux.
Rien que dans la rue du loft dans lequel je suis hebergé, il y a 3 restaurants appartenant à Robert De Niro (et il est en train de construire un hotel juste à côté).

Une chose que j’ai remarqué depuis mon arrivé : les restaurants et supermarché ne sont pas vraiment visibles depuis la rue. Les facades sont très discrètes. Pas d’enseigne, pas de pub à l’extérieur. En fait, si on ne fait pas attention, on passe devant sans s’en rendre compte.

à suivre…

limousine




13/10: 1 er jour à New York

14102007

Je pensais dormir et récupérer de mon voyage, mais le décalage horraire a eu raison de moi.
Finalement je me suis donc réveillé à 5h du matin, heure de NY.
C’est ce soir que je vais sentir la fatigue.

Pour cette première matiné, je me suis aventuré seul dans les rues de Tribeca dans le but de trouver un magasin photo afin d’acheter des films moyens formats.
Sur les conseils d’un photographe francais, Albert Delamour, ami de Pascal et Isabelle, je me rend chez K&M au 385 Broadway Street. Ils leur reste quelques films 120 Provia. J’en prend 5 en dépannage car je compte bien me rendre dès lundi chez B&H, le plus grand magasin photo du monde.
Le personnel est très serviable et les prix vraiment interressants.

Pour m’acompagner dans cette petite ballade, je n’ai pris que mon boitier numérique.
Ce qui est fascinant dans le quartier de Tribeca c’est le calme. Peu de circulation et peu de monde dans les rues. Les immeubles sont quasiment tous en brique rouge (un peu comme à Toulouse…) avec des escaliers exterieurs de secours en fer. Tous les 10 mètres il y a quelque chose à photographier ! c’est dingue !
Sur le chemin du retour je suis attiré par un petit marché bio installé sur le trottoir. Quelques paysans de l’état de NY viennent vendre leur procuction. Ca a l’air de marcher.

Je vous laisse regarder les photos ici

A 15h00, je pars avec Pascal en quête d’un bar qui diffuserai la demi-finale de la coupe du Monde de rugby. Nous finissons par trouver un restaurant-bar le « Cercle Rouge » bondé de français, d’anglais et d’américains. Bonne ambiance et déception pour les français. Ca me fais bizarre de voir la tête de Bernard Laporte sur un écran de NY, alors que je le vois régulièrement à l’Hermitage au Pyla toute l’année.

Ce soir je pars diner dans un « steak house ». Un bon Tbone ne me fera pas de mal.

à suivre…

tribeca015.jpg




12/10 : le voyage et l’arrivée à New York

13102007

Et voilà… j’y suis !

J’ai bien cru ne pas arriver à partir… mon attirail photographique ayant attiré l’attention des agents de sécurité d’Orly, j’ai dû subir trois fouilles complètes successives.

Bon, je l’ai pris avec le sourire et j’ai fini par embarquer dans « LAVION » (nom de la compagnie aérienne que j’avais choisi pour ce vol).

Un vol qui s’est bien déroulé et qui m’a conforté dans mon idée que le ciel… vu du ciel, c’était encore plus beau !

A 16h45 heure de NY, nous atterissons sur l’aéroport de Newark (New Jersey).
Une heure de queue pour passer devant le douanier. Le mien était sympa, souriant. Emprunte électronique de l’index gauche, emprunte de l’index droit, photo du visage avec la webcam, quelques questions et hop me voilà sur le territoire américain. Je récupère mon bagage et, alors que je m’attendais à subir une ennième fouille, je passe sans encombre sous les yeux de deux policiers américains.
Me voici dans le hall de l’aéroport. J’achète un paquet de shewing gum et me dirige vers les taxis. Un haitien me prend à bord de sa buick jaune. Nous voilà partis en trombe sur la highway. Le taximan conduit comme un barge ! il me rappelle les taxis que j’ai bien connu à Dakar…
Pendant le trajet j’observe les voitures qui nous entourent… je m’apperçois qu’il y a beaucoup de marques européennes finalement : des audi, des bmw, des volvo, et des japonaises.
Autre constat, à part mon propre chauffeur de taxi, je n’ai vu aucun conducteur téléphoner en conduisant sans un kit main libre ou une oreillette.
Au bout d’une demie heure, me voilà au 186 Franklin Street, quartier Tribeca, au pied de l’immeuble de mes amis pylatais Isabelle et Pascal, installés depuis 3 ans à NY. Je sonne, ils m’envoient l’assenceur, et me voici dans un loft absolument magnifique !

ny006bd.jpg

ny001bd1.jpg

ny002bd.jpg
ny003bd.jpg

ny004bd.jpg




11 octobre : veille du départ

11102007

Je pense que j’ai bien fait de venir passer jours à Paris avant de m’envoler pour New York…
le bruit… LE BRUIT !!!

Moi le parisien expatrié en bord de mer depuis tant d’années, j’avais oublié ce qu’ était une grande ville, bruyante, polluée, fatiguante…

Je suis allé faire un tour boulevard Beaumarchais, fief des photographes à cause des nombreux magasins de matériel photo. J’en ai profité pour aller saluer l’équipe de la boutique « Le Moyen Format », magasin, qui comme son nom l’indique, est spécialisé dans les appareils photos moyens formats. J’ai acheté mon premier Mamiya chez eux, il y a 15 ans, alors que j’étais photographe de pub à Dakar. Depuis cet appareil avec lequel j’ai réalisé la plupart de mes photos du Bassin d’Arcachon est en dépot vente dans leur vitrine. Je l’ai remplacé par un Mamiya 7, plus précis, plus agrable et plus léger. Fabrice Michaux était au courant de mon voyage aux USA et ils m’ont tous souhaité bon voyage. Pour le fun, ils m’ont aussi donné un petit paquet de cartes de visites et m’ont confié la mission de les déposer discrètement chez « B&H », le plus grand magasin photo du Monde à New York !
Je leur ai promis de le faire, preuve à l’appui !

Ensuite, j’ai marché de Bastille à Rivoli en passant par la place des Vosges, où les galeries d’art sont nombreuses. Mais pas d’expo photo en ce moment. Dommage…
J’ai redécouvert les joies du métro parisien, son calme, son air frais, les gens…tellement souriants !…
Heureusement, à Opéra, une surprise agréable m’attendait…

Au programme ce soir, une dernière vérification des bagages, et puis dodo.
Demain matin, mon père me conduira à l’aéroport. Je voyagerai sur une compagnie assez particulière : www.lavion.fr
Il s’agit d’un boeing 757 aménagé en jet privé… comprenez 90 places au lieux de 220.
Je vous laisse découvrir le concept sur leur site internet.

lavion.fr




10 octobre : avant-veille du départ

11102007

Voilà, je suis arivé à Paris hier en fin d’apres midi après une heure de retard dûe à une alerte à la bombe en gare de Bordeaux ! (ca commence bien…)

Hier soir je suis allé diner chez mes amis Renaud et Luticia Philipps. C’est avec Renaud que j’ai démarré en tant que réalisateur dans l’audiovisuel. C’était en 1992. A l’époque, nous venions tout juste d’avoir le bac et nous avions créé une petit société de production vidéo. Nous réalisions des films d’entreprise, institutionnels et des concerts en multicaméra. Depuis je suis devenu photographe mais Renaud a persévéré. Il a lontemps été graphiste spécialisé en effets spéciaux. Vous avez vu son travail des milliers de fois sur des pubs à télé. Il y a 3 ans, il a réalisé son pemier court métrage, avc de gros moyens et Jean Dujardin (excusez du peu !). Vous pouvez voir ce court (qui a remporté tous les prix dans les festivals ls plus prestigieux de la planete) sur :http://www.riendegrave.com
et ses autres travaux sur son site perso : http://www.renaudphilipps.com
Je dois beaucoup à Renaud car il m’a appris à avoir une vision très moderne de mon métier. Il m’a appris à maitriser les outils qui m’ont permis d’être totalement indépendant dans mon activité et beaucoup plus efficace. Par exemple, savoir créer un site internet très rapidement, améliorer mes panoramiques par assemblage, réaliser la mise en page d’un flyer, etc…
Hier soir encore, alors que je m’appretais à les quitter, il n’a pu s’empecher de me montrer une de ses dernières trouvailles sur son mac… une astuce qui me sera utile pour alimenter facilement et rapidement ce blog en photos !




Préparatifs du départ

8102007

http://stephanescotto.unblog.fr/files/2007/10/materiel.jpgmateriel.jpg

Et voilà… j’en parlai depuis 3 ans et je me suis enfin décidé !

Dans quelques jours, je quitterai la Dune du Pilat et je m’envolerai pour New York afin de réaliser mon premier reportage sur les cotes américaines.

Au programme de ce premier voyage de 15 jours : une semaine à New York où j’essaierai de capturer sur mes films les lumières de l’automne et l’ambiance d’une ville hors du commun. Je m’attarderai sur cette particularité de NY d’être une immense cité au bord de l’Océan Atlantique.

Pour la deuxième semaine de ce périple US, je louerai une voiture et roulerai vers le Nord afin de rejoindre Cape Cod dans le Massachussetts. Cape Cod ressemble au Bassin d’Arcachon : des longues plages océanes bordées d’oyats, des jolies maisons en bois, des petits ports de pêche, des bancs de sable, des chenaux, des phares…

Je suis à quelques jours du départ et il est temps de faire le point sur le matériel à emporter.
Mon Mamiya 7 avec ses deux optiques, mon redoutable WidePan 6×12, et ce satané boitier numérique que je déteste mais qui me sera certainement très utile pour les photos de nuit.
Ne pas oublier mon spotmètre, mon rail de déportation pour les panoramiques par assemblage, et un petit camescope numérique. Ca en fait du matos ! pourvu que la douane américaine ne me fasse pas de difficulté. Je n’emmène pas de trépied. J’en acheterai un sur place.

Ultime accessoire, mon macbook qui me permettra de mettre à jour ce blog chaque soir grace au wifi.







la saga dbz !!!!!!!!!!!! |
Jem et les hologrammes |
les gifs |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | fotos y gifs
| Le Photo Blog
| bloginterdit