• Accueil
  • > Recherche : baie cape cod

Fuir Vegas direction l’Arizona et l’expérience de Talahogan…

21112010

img6768bd.jpg

Après 3 jours à Las Vegas, je ne suis pas du tout gêné de partir.
img6757bd.jpg img6727bd.jpg

Je n’ai pas aimé cette ville qui ne m’a rien apporté sinon la certitude que quelque chose ne va pas dans notre monde dit civilisé.
Las Vegas sera vouée à devenir une ville fantôme dans 10 ou 20 ans, j’en suis persuadé.

Me voilà donc à nouveau sur la route et je continue ma descente vers le sud en direction de l’Arizona.

Saviez vous qu’Arizona veut dire « désert » en basque ?

La route n’a rien de spectaculaire. J’atteint rapidement Lake Mead, ce lac dont le niveau de l’eau diminue à vue d’oeil à cause de la demande de plus en plus croissante de Las Vegas…

img6772bd.jpg

Je roule pendant 3 heures dans le Nevada au milieu d’un désert de broussailles, sans vie…
Puis, je passe le panneau « ARIZONA » et le paysage commence à changer. J’aperçois au loin des ranch avec des chevaux et, alors que la nuit commence à tomber, devant moi, les montagnes de Flagstaff enneigées sous un ciel rose qui accueille aussi la pleine lune. C’est beau.

img6780bd.jpg

Je passe Flagstaff et poursuit ma route pendant une demi-heure en direction de Sedona, une petite ville un peu plus au Sud.
Je suis attendu chez Willow et Charles qui m’ont proposé une chambre d’hôte.
L’accueil est sympa, la maison aussi. Je suis fatigué alors je pars me coucher de suite.

Le lendemain matin, Charles me propose de me faire voir un peu les environs et m’emmène visiter Talahogan. Il s’agit d’une maison en bois située en haut d’un rocher avec une vue imprenable à 360 ° sur les fameux Red Rocks de Sedona, si convoités par les pratiquants du yogga et de la méditation.
J’avais repéré sur internet cette maison à louer alors que je préparais mon road trip depuis Cape Cod il y a trois semaines (pour la visiter, cliquer ici !) J’avais eu le coup de foudre et j’avais donc écrit à Ron, le propriétaire, juste pour lui dire que c’était la maison de mes rêves. Il m’avait aussitôt répondu pour me remercier et m’avait expliqué qu’il vit en Allemagne et avait fait ses études à Bordeaux. Il connaît donc bien le Bassin d’Arcachon et apprécie mes photos du Bassin. Il m’avait donc mis en contact avec Willow et Charles pour qu’ils me dépannent lors de mon séjour à Sédona.
Finalement, alors que je suis en train de visiter ce merveilleux lodge, Willow m’apprend que Ron lui a demandé de me laisser les clefs quelques jours. Je suis son invité.
Sur le coup, je n’y crois pas et je me méfie… et puis au bout de quelques secondes je réalise que je suis aux USA et que les américains sont des gens accueillants et qu’il n’y a finalement rien d’étonnant. J’accepte donc volontier, en me pinçant très fort, des fois que je sois en train de rêver.

Willow me donne donc les instructions et m’explique que je pourrai utiliser le jaccuzzi dans une heure environ…
Je pars faire quelques courses (chouette, je vais pouvoir recommencer à cuisiner un peu, j’en avais marre de manger tous les jours dans des fast-food ou au resto tout seul).
De retour à Tala Hogan, je me précipite dans l’eau bien chaude du hot tub alors que le soleil amorce sa descente finale. Je suis là, dans le jaccuzzi avec une bière bien fraîche et autour de moi, les Red Rocks. Comment y croire …?

img6801bd.jpg img6806bd.jpg img6811bd.jpg

Au bout d’une heure je me dis que ce n’est pas raisonnable de rester plus longtemps et je me décide à quitter l’eau bien chaude pour me confronter à la fraîcheur du soir. Je suis en Arizona mais c’est l’hiver… et à quelques dizaines de miles de là, il neige…

Je ne tarde pas à me mettre au lit.

Le lendemain c’est dimanche. Il pleut des cordes. Je n’ai pas besoin de me lever pour évaluer le temps qu’il fait car ma chambre est entourée de baies vitrées et j’ai pris soin de laisser les rideaux ouverts. C’est un peu comme si j’avais dormi à la belle étoile mais à l’intérieur.
Je décide donc de rester à Talahogan et de travailler un peu sur mon macbook.
Parfois, le soleil tente une percée dans les nuages et m’offre une belle lumière. J’en profite donc pour photographier les Red Rocks depuis le jardin.

img6852bd.jpg img6860bd.jpg img6886bd.jpg

En lisant les magazines et les livres à disposition dans le lodge, je réalise ô combien l’Arizona offre des paysages fantastiques et je me dis que je vais me sentir bien frustré de ne pas photographier tout ça… car je dois maintenant penser au chemin du retour vers Denver. Il me reste encore à aller à Grand Canyon, Monument Valley et Colorado Springs… beaucoup de route en perspective et beaucoup de photos…

Il faudra donc prévoir dans l’avenir un séjour d’au moins deux semaines en Arizona pour approfondir la question…

Quelques photos des Red Rocks et de Sedona prises aujourd’hui:


img6899vignette.jpg
img6951bd.jpg img6985bd.jpg img7024bd.jpg img7002bd.jpg img7001bd.jpg img6993bd.jpg img7003bd.jpg
scottsedona01bdvignette.jpg




Cape Cod, suite et fin…

1112010

img2914panobd.jpg

Oui oui je sais… je n’ ai pas tenu à jour le blog depuis plus de deux semaines…

Mais je vous avez bien prévenu lors de mes derniers articles : j’étais vraiment très occupé et la gestion du blog est assez lourde, surtout quand, comme moi, on souhaite y ajouter un maximum de photos et de vidéos…
C’est pourquoi je continue à vous conseiller de suivre mon aventure sur ma page facebook qui requiert beaucoup moins de manipulations et de programmation que le blog, et que je peux donc mettre à jour plus régulièrement.
Je vous rappelle à nouveau que vous n’êtes pas obligé de créer un compte pour accéder à ma page qui est publique.
Il vous suffit de cliquer sur ce lien :
http://www.facebook.com/pages/Stephane-Scotto-photographe/256749255407

Alors que s’est-il passé depuis le dernier article ?

Et bien j’ai continué à faire des photos, presque tous les jours, quand le temps le permettait.
Je me suis fait déposer en bateau au village de la lagune de Sandy Neck.
Située sur les communes de Barnstable et de Sandwich, Sandy Neck est une longue lagune de plus de 8 km, sans route ni piste cyclable donc inaccessible sans bateau ou sans 4X4. Au bout de cette lagune, il y a un village de cabanes en bois, sans eau et sans électricité et un petit phare. Quelques privilégiés les possèdent et les entretiennent de la façon la plus simple qu’il soit.
Quand je m’y suis rendu, le village était désert. Une atmosphère de village « fantôme » sous un ciel bleu « Scotto ». Magique !

img2608bd.jpg

Cape Cod by the air

J’ai volé encore deux fois avec Chris et son Cesna 172.
Deux longs vols de deux heures, l’un pour explorer le Nord de Cape Cod, jusqu’à Provincetown, l’autre, il y a quelques jours, pour survoler et photographier l’ile de Nantucket.
Lors de ce dernier vol j’ai également demandé à Chris de monter jusqu’à 5000 pieds afin de réaliser des prises de vues de Cape Cod à haute altitude. Nous sommes donc monté le plus haut possible jusqu’à atteindre les nuages.
A cette altitude j’ai vraiment réalisé la taille gigantesque de la baie de Cape Cod car il m’a été impossible de réaliser une vue d’ensemble. Je pense qu’il faut monter beaucoup plus haut, peut-être 8000 pieds…
img1781bd.jpg img1764bd.jpg img1813bd.jpg img1895bd.jpg img1931bd.jpg img1991bd.jpg img2171bd.jpg

Sailing with Kathleen…

Grâce à Florence et à son mari Bill, charpentier de Marine, j’ai eu le privilège de participer à la mise en place des petits rivets en bois sur le pont d’un magnifique voilier en pleine restauration au chantier Beetle Cap.

img3199bd.jpg

Et puis, surtout, la cerise sur le gâteau de ce merveilleux séjour à Cape Cod fut l’expérience inoubliable que j’ai vécu à bord de Kathleen, un fantastique Cat Boat, construit par Bill.
Son propriétaire, Tim, m’avais invité pour une petite croisière de Bristol à Newport dans le Rhode Island.
3 heures de navigation dans un endroit mythique pour tous les marins et les « voileux ».
Comme Tim ne connaît pas le stress, il m’a laissé barrer longuement ce magnifique navire et j’ai même fait l’incroyable expérience de passer sous deux ponts avant de rejoindre le port de Newport. Croyez-moi, passer sous un pont à bord d’un tel voilier c’est extraordinaire ! Nous avons effectué le retour de nuit, sous la pleine lune et avec très peu de vent. Tim est un jusqu’auboutiste donc aucun moteur sur son bateau. Juste le vent et… la patience…

img3570bd.jpg img3357bd.jpg img3273bd.jpg img3245bd.jpg img3636bd.jpg

J’ai également cherché à mieux connaître Cape Cod et ses habitants et saisir leur mode de fonctionnement.
J’ai assez d’images pour réaliser un livre de photos aériennes et je pense que je vais m’y atteler dès mon retour en France.

La suite de mon voyage en Amérique….

Mais avant de rentrer, j’ai encore un mois à passer aux USA et j’ai donc programmé la suite du voyage, avec quelques changements radicaux…
En effet, je ne pars plus en Floride comme je l’avais annoncé mais plutôt pour le Colorado !
Je rejoins mon ami Fabien Laugier, étudiant à l’école des Mines de Golden, dont je vous avait déjà parlé sur ce blog cet été car il réalise une étude sur l’érosion du Bassin d’Arcachon. Je vais rester avec lui quelques jours puis, je l’accompagnerai dans les montagnes rocheuses pour faire des prélèvements, puis je prendrai la route pour un grand « road movie » à travers l’Ouest américain. Je traverserai le Colorado, l’Utah, le Nevada, l’Arizona, et le Nouveau Mexique, afin d’atteindre le désert de White Sands. Puis je remonterai vers Denver par une autre route.
J’ai loué un SUV confortable, et je dormirai dans des Motels, voir dans la voiture si besoin est.
Ce périple devrait durer 15 jours.
Voici l’itinéraire prévu :
image3.png
Il restera donc encore une semaine avant mon retour sur le Bassin d’Arcachon, et j’irai soit à Los Angeles, soit à Miami. Je n’ai pas encore décidé…

Transition à Mystic…




Cocktail Cruise !

24092010

Pour un premier jour à Cape Cod, on peut dire que je suis vraiment gâté !

Me voici en train de prendre l’apéro à bord d’un bateau au beau milieu de la baie de Cotuit :

Agrandir le plan
, un des plus beaux endroits de Cape Cod, en compagnie de Florence et Bill.

florencebillscott.jpg

Florence, une française installée depuis dix ans à Cape Cod est rentrée en contact avec moi via mon blog. En réalité c’est moi qui l’ai contacté suite à des commentaires qu’elle avait posté sur certains articles de mes précédents voyages à Cape Cod.
A force de discuter nous avons sympathisé et je dois dire qu’elle m’a pas mal aidé pour l’organisation de ce nouveau voyage.
Bill, son mari, est charpentier de marine. Tous deux se sont rencontrés à Mystic Seaport (voir mon article en 2008) et partagent l’amour des bateaux traditionnels en bois. Je ne pouvais pas mieux tomber !

Hier donc, Florence m’appelle pour m’inviter à faire un tour en bateau sur la baie de Cotuit où ils ont la chance d’habiter.
Une invitation qui ne se refuse pas !
Leur bateau étant malheureusement sur cale pour cause d’entretien nous embarquons à bord d’un petit hors bord.
Une fois partis je me rends compte que j’ai oublié mon boitier numérique sur la table du séjour de leur maison… trop tard pour y retourner je vais donc devoir utiliser uniquement mon appareil panoramique rotatif moyen format et… mon iphone !

L’endroit est paisible, la lumière superbe, et nous parlons de Tom Perrin car le lieu possède son « Banc d’Arguin, réserve protégée pour les oiseaux ». Ahhh c’est certain il serait heureux ici le Tom ! Elle m’explique que l’été c’est un peu comme chez nous, l’endroit est envahi de bateaux et de parasols. En revanche il est interdit de traverser les Dunes. Les plaisanciers doivent choisir entre un côté ou l’autre pour débarquer.
Florence me fait remarquer la présence d’énormes nids en haut de certaines maisons pour des oiseaux dont j’ai oublié le nom mais qui doivent ressembler à des cigognes.
cielcotuit.jpg cotuit01.jpg cotuit02.jpg cotuit03.jpg

Nous continuons notre balade, le soleil descend et des nuages incroyables de dessinent dans le ciel. J’enrage de ne pas avoir mon boitier numérique qui me permettrait de photographier ces paysages magnifique avec cette basse lumière. Mon widepan à ses limites, surtout debout sur un bateau…

Un bateau à moteur au mouillage attire notre attention : il est inscrit dessus « Over Bordeaux »… un mystère qu’il va falloir éclaircir… c’est idiot, je n’ai pas pensé à laisser ma carte dessus…
overbordeaux.jpg

La lune se lève. Elle est pleine. C’est sublime.

fullmoon.jpg

Un dernier verre de vin blanc et nous rentrons tranquillement au quai puis repartons chez eux pour le dîner.

Discussions à propos de Cape Cod, du Bassin d’Arcachon, de la France et de l’Amérique, des similitudes et des différences.
J’écoutes avec attention le point de vue de Florence.
Je leur ai offert mon calendrier et j’explique donc à Bill les particularité de notre endroit.
Nous évoquons aussi la plaisance traditionnelle qui semble en voie de disparition, même à Cape Cod, les plaisanciers préférant de plus en plus acquérir des bateaux à moteur en plastoc pour aller plus vite du point A au point B sans emmerdements !
Nous aurions pu discuter toute la nuit mais il commençait à se faire tard et, comme Bill, qui se lève tôt, je commençais à avoir les paupières lourdes.
Bill m’offre à son tour un magnifique calendrier : celui du célèbre magazine Wooden Boats, réalisé par le photographe Benjamin Mendlowitz, avec entre autre, une photo de Thetis, une des fiertés de Bill qui ne manquera pas d’interpeller mes amis « voileux » du Bassin.
woodenboatscalendar.jpg thetis.jpg

Voilà, je me suis fait des nouveaux amis ici, qui, comme Susan et George, sont en or !




10 ème jour à Cape Cod : Plymouth

29102008

plymouth01.jpg

Aujourd’hui il faisait un froid glacial.
Je décide de sortir un peu de la baie de Cape Cod et d’aller jeter un oeil sur Plymouth, une ville portuaire, chargée d’histoire, située entre Cape Cod et Boston.

J’arrive directement au petit port de pêche qui a tout d’un décors de cinéma style  » En pleine tempête « .
plymouth03.jpg plymouth02.jpg plymouth04.jpg plymouth06.jpg plymouth05.jpg

Je rentre dans un « seafood » pour me restaurer. Ambiance populaire. On choisi son plat, on paye et on attends avec son ticket. Le plateau arrive avec bisque de hommard (4$), et friture de clam’s.
Vue sur le port de pêche, musique country, sourires, simplicité.

L’estomac bien rempli, je m’approche de cet étonnant trois mats : le Mayflower II
plymouth12.jpg plymouth11.jpg plymouth13.jpg

Puis, je reprends la route avec ma Toyota Prius. Il fait si froid dehors que je choisi de rouler au hazard en longeant la mer. Parfois je m’arrête et je prends quelques photos.
Sur cette plage je découvre le spectacle de la nature : quelques oiseaux qui se nourrissent du cadavre d’un bébé phoque.
plymouth08.jpg plymouth09.jpg

Un peu plus loin : Lobster Pound. Ici on peut facilement voir les nombreux phoques qui viennent se prélasser sur les rochers.

plymouth19.jpg plymouth211.jpg plymouth20.jpg

Puis je me retrouve sur une petite route un peu plus dans les terres. Les couleurs de l’automne sont superbes. Du rouge, du jaune, des écureuils et… des buffles !

plymouth16.jpg plymouth17.jpg plymouth18.jpg plymouth15.jpg

Le soleil commence à se coucher. Je reprends la route pour Mashpee où j’ai rendez-vous pour dîner avec Susan et George. On va parler un peu des élections américaines…

plymouth14.jpg plymouth10.jpg

à suivre…




8 ème jour à Cape Cod : les merveilles de Cosuit

27102008

seafood06.jpg

Aujourd’hui il devait pleuvoir et j’avais donc reporté mon projet de reportage sur l’ile de Martha’s Vineyard. Du coup je me suis accordé un peu de sommeil supplémentaire ce matin.

Mais quand je me suis levé je n’ai pu que constater qu’il n’était plus question de pluie mais de soleil ! et en plus la température est considérablement remontée. Trop tard pour partir sur l’ile.

Du coup, je décide de partir à l’aventure, guidée par la vue en 2D du GPS.

Je retrouve un petit restaurant que j’avais déjà repéré l’année dernière. La déco extérieure est très pittoresque. Et à l’intérieur on se croirait dans la série « L’homme qui tombe à pic » !
seafood07.jpg seafood03.jpg seafood01.jpg seafood02.jpg seafood05.jpg seafood041.jpg

J’arrive à Cosuit. C’est un petit village de Barnstable où les milliardaires pour lequel les milliardaires semblent avoir eu le coup de foudre si l’on en juge par la beauté et l’immensité des demeures qui sont presque toutes en front de mer avec plage et ponton privé…
Heureusement que nous sommes en automne et que l’endroit est désert sinon je ne pourrais pas atteindre les plages pour faire mes photos.
cosuit02.jpg cosuit03.jpg

Cosuit est une sorte d’enclave dans la baie. J’imagine le nombre de voiliers en été dans cette zone protégée de la houle mais ouverte sur l’Océan.
cosuit09.jpg cosuit08.jpg cosuit06.jpg cosuit05.jpg cosuit04.jpg cosuit01.jpg

Je croise quelques amateurs de Clams (nos palourdes du Bassin), bien équipés et tous munis d’un permis spécial pour le ramassage de ce coquillage très apprécié dans la région.

Le silence est total. Un vrai régal pour les yeux et pour les oreilles. Pour mes objectifs aussi.

Il n’est que 17h mais le soleil amorce rapidement sa descente. Je me promène un peu sur l’estran et j’admire les magnifiques maisons perchées dans les hauteurs et toutes reliées à la plage par des immenses pontons en bois. Toutes les propriétés semblent vides.
cosuit10.jpg dennis011.jpg cosuit11.jpg

Demain je tente Martha’s Vineyard. Enfin !

@ suivre…




6 ème jour à Cape Cod : Provincetown & Welfleet

25102008

provincetown03.jpg

Beau temps aujourd’hui.

J’ai de plus en plus de mal à me lever. Le blog me prends du temps et je ne termine jamais mes articles avant minuit…
J’avale le « continental breakfast » c’est à dire du café au lait, des muffins grillés avec du beurre (enfin cela s’appelle comme ça ici aussi…) et de la confiture.
Ce qui me frappe c’est le recours aux mini doses en permanence. Même le sucre est en petits sachets. Il faut en user trois pour mon café. Pour me faire une tartine il me faut deux petits emballages plastiques de beurre et pour la confiture c’est pareil ! le café, le jus d’orange, sont servis dans des gobelets en plastique. Et tout cela part à la poubelle. Il va falloir changer tout ça.

Je prends tout le matos et je décide de foncer sur Provincetown, tout au bout de la baie, à 1H30 de Hyannis. Mon idée est d’arriver le plus tôt possible à Provincetown pour attraper un bateau qui pourrait m’emmener photographier et filmer les baleines qui sont très nombreuses au large de Cape Cod en cette saison. Malheureusement pour moi, la saison touristique étant terminée, les bateaux sont arrêtés.

Je me ballade dans les ruelles de Provincetown qui regorge de décorations très photogéniques
Une chose est sûre, les gays de Provincetown voteront pour Obama…
obamao3.jpg obama14.jpg obama01.jpg
provincetown16.jpg provincetown15.jpg provincetown14.jpg provincetown13.jpg provincetown12.jpg

Je flane sur le petit port de pêche.

provincetown05.jpg provincetown04.jpg provincetown06.jpg provincetown02.jpg
provincetown08.jpg provincetown09.jpg provincetown17.jpg

Quelques pêcheurs ramènent leurs casiers de homards (lobsters en anglais). Je repère un vieux flibustier sur un vieux rafiot et je vais à sa rencontre.
Je lui demande si je peux le prendre en photo car il a un look typique de pêcheur. Il me répond qu’il n’est plus pêcheur pour longtemps et que son bateau est à vendre. « Every thing is for sale in USA now » me lance t-il. Et le voilà qui m’explique les problèmes des pêcheurs américains, qui sont les mêmes que nos pêcheurs français : augmentation de pétrole, marges pas assez importantes et restrictions du gouvernement. Lui n’y crois plus et il n’a aucune confiance dans les deux candidats à l’élection à qui il reproche des dépenses de campagnes gigantesques et indécentes comparées à la situation économique et sociale d’un grand nombre d’américains. Je lui montre mon livre sur le Bassin et je le sens dubitatif sur la photo de la Dune du Pilat…
fisherman.jpg provincetown10.jpg provincetown11.jpg provincetown07.jpg

Je repars pour la pointe de Provincetown, sur le National Seashore à la recherche d’une vue interressante de la plage océane. La lumière commence à descendre et il ne me reste qu’une heure pour trouver quelque chose. Je ne trouve rien de vraiment beau. Je pense que les plus beaux coins sont à des endroits inaccessibles en voiture et qu’il me faudra beaucoup de temps pour les trouver.

provincetown01.jpg

Je pars donc en direction de Welfleet qui est le village des ostréiculteurs.
Au bout d’une petite route que j’avais repéré sur une carte détaillée, je trouve enfin une vue intéressante. Je me gare derrière la seule voiture en stationnement : une… Prius !!!

welfleet01.jpg

Il y en a partout et pas seulement à NY ! En regardant les publicités de bagnoles à la télé je m’aperçois que les américains ont un choix important de véhicules hybrides et plusieurs marques américaines proposent des berlines et des 4X4 hybrides. Nous en France : rien… on a tout misé sur le diesel… mais on a le grenelle de l’environnement pour nous donner bonne conscience.

Je sors le Widepan panoramique et m’applique pour réussir au moins une bonne photo de paysage aujourd’hui.
Le soleil se couche sur cet endroit très calme.

welfleet02.jpg

Je rentre à l’hôtel. Pour demain ils annoncent de la pluie. Je n’ai pas de programme.

à suivre…




Départ pour Cape Cod imminent

12102008

groundzero12.jpg

Dans quelques jours, je m’envole à nouveau pour New York et Cape Cod.

J’ai démarré ce blog à l’occasion de ce premier voyage aux USA l’année dernière, à la même date.

(Pour ceux qui prennent ce blog en cours de route, rendez-vous au tout début du blog pour découvrir le récit du premier voyage.)

J’ai décidé d’y retourner pour approfondir la question. Découvrir de nouveaux endroits, d’autres paysages, et effectuer des repérages en vue de l’implantation d’une galerie sur place.

Cette année je partirais 12 jours à Cape Cod, du 18 octobre au 30 octobre, puis je redescendrais en voiture à New York jusqu’au 7 novembre. Je vivrais donc les élections américaines qui auront lieux le 04 novembre ! une date qui pourrait bien devenir historique.

Chaque jour, je vous raconterais ma journée, mes rencontres, mes impressions, illustrés par une sélection de photos et quelques vidéos.

J’ai hâte de retrouver les paysages sublimes de Cape Cod, la gentillesse des américains, et mes amis à New York (dont quelques arcachonnais expatriés là bas).

Je vous propose ci dessous une sélection de trois films dont certaines scènes se déroulent à Cape Cod. Le film le plus connu restera « Un été 42″ dont le thème musical est un classique. Mais je n’ai pas trouvé d’extrait sur le net.

 
« Une bouteille à la mer »: Film américain avec Kevin Costner et Robin Wright Penn. Dans ce film, Robin Wright interprète une journaliste qui part ce reposer quelques jours dans une maison d’hôte à Cape Cod. En faisant son jogging sur la plage, elle trouve une bouteille contenant un message…

Image de prévisualisation YouTube

« Blown Away » : Film américain avec Jeffe Bridges et Tomy Lee Jones. Le film se passe à Boston, tout près de la baie de Cape Cod. Jeff Bridges, qui interprète un démineur de la police, envoie sa femme et sa fille se réfugier dans leur maison de Cape Cod afin de les tenir à l’écart de son affrontement avec Tomy Lee Jones.

Image de prévisualisation YouTube

« Les dents de la Mer I et II » : films américains de Steven Spielberg. L’histoire se déroule sur l’ile de Martha’s Vinnyard juste en face de Cape Cod.

Image de prévisualisation YouTube

 

 

 




20/10: end of an american trip !

29102007

Voilà c’est fini.

Dans moins de 40 minutes, je descendrai du loft pour aller à 20 mètres, dans Greenwich street appeler un taxi jaune qui me conduira a l’aéroport de Newark dans le New Jersey.
Mon avion décollera à 19h00.

Je viens de me promener une dernière fois le long de l’East River, jusqu’à une petite marina en plein coeur de Manhattan. Les quelques bateaux qui y sont amarés ont une vue directe sur la statue de la Liberté. Tout cela entouré de buildings impressionnants !

eastriver01.jpg

eastriver02.jpg

eastriver03.jpg

J’ai déjeuné dans une sorte de grande brasserie à l’américaine. Petites tables avec nappes à carreaux rouges, ketchup sur toutes les tables et personnel hyper rapide et souriant. J’ai pris une salade avec du parmesan et du poulet braisé et… une Bud Light !
Puis, juste à côté, un coffee Mocha with leche au StarBuck.
Je l’ai bu tranquilement sur le chemin du retour au bord de la rivière sous un ciel bleu magnifique peuplé d’hélicoptères de la NYPD. J’ai pris quelques dernières photos que je vous montrerai demain car je ne peu plus sortir le matériel qui est maintenant bien rangé pour le voyage.

J’ai deux énormes sacs qui vont en soute et un gros sac photo avec tout mon matériel plus le macbook en cabine. Je m’attends à être fouillé, refouillé et encore refouillé. Tans pis, on ne peu pas leur reprocher d’être vigilant, surtout après avoir été voir les cicatrices du 11 septembre sur Ground Zero…

Je ne devrais pas être trop embêté par les grèves d’Air France puisque je voyage sur la compagnie « Lavion ».

Ce trip américain a été au delà de mes espérances. Je n’ai rencontré que des gens gentils, aimables, souriants. Je n’ai pas vu de violence, assez peu d’obèses et je n’ai pas rencontré Georges Buch ! J’ai découvert New York, une ville d’une autre planète, incroyable, fascinante à tous les coins de rue.
New York est en mouvement perpétuel. Cette immense cité ne s’arrete jamais.
Les américains avancent vite, beaucoup plus vite que nous.

J’ai eu la confirmation que Cape Cod avait de nombreux points communs avec le Bassin d’Arcachon.
Cet endroit est sublime, entièrement préservé grace à une vraie politique environnementale. Nos élus du Bassin feraient bien de s’en inspirer au lieu de nous pourrir le Bassin de projets aussi absurdes les uns que les autres et de nous soupoudrer quelques mesures écologiques bidons histoire d’avoir bonne conscience…
A cape Cod, pas de publicités en 4x3m sur le bord des routes, pas un seul immeuble et pourtant 4 fois plus d’habitants que sur le Bassin à l’année. A Cape Cod il est interdit de construire une maison sans utiliser le bois comme matériau. A Cape Cod, les ostréiculteurs (shell fishermen) sont peu nombreux mais sont la fierté de la baie qui a pris des mesures environnementales draconniennes pour protéger cette activité. A Cape Cod, les seuls bateaux à moteur sont des vedettes destinées à la pêche au gros, ou des bateaux traditionnels en bois fabriqués dans des chantiers du Massachussets ou du Connecticut. Pour la plaisance, les gens naviguent en grande majorité sur des voiliers.

Je suis content de revenir. Pour parler de ce que j’ai vu, pour montrer mes photos, et pour vous faire découvrir d’autres horyzons.

Je repartirai à New york et à Cape Cod, c’est certain.
Et j’irai en Floride et en Californie. Plus tard… mais très bientôt.

Merci à toutes celles et tous ceux qui ont suivi ce blog depuis le début, ou qui l’ont pris en cours de route. Pardonnez moi pour les nombreuses fautes d’orthographe mais le temps m’a manqué pour me relire.
Un immense merci à Isabelle et Pascal Leyo, qui m’ont accueilli à NY dans des conditions exceptionnelles. Je leur doit la réussite de ce voyage.

Fin du trip américain, partie 1.




Biographie

8102007

 

Biographie portrait_Scott_ulm_01BD1

Je suis né à Paris en 1971

Après de courtes études de cinéma, j’ai démarré ma carrière professionnelle dès l’âge de 19 ans, par la réalisation de films institutionnels et de tournages multicaméras de concerts.

A 22 ans, en soif d’aventure et de grands espaces, j’ai signé un contrat de 2 ans pour un poste de photographe dans l’Armée de l’Air au Détachement-Air français de Dakar (Sénégal).
C’est à cette occasion que je me suis forgé une solide expérience de la photographie aérienne et que j’ai pris goût aux voyages.

Au terme de mon contrat militaire, je suis resté en Afrique de l’Ouest où j’ai exercé la spécialité de photographe publicitaire.

4 ans plus tard, je suis rentré en France et j’ai posé mes valises sur le Bassin d’Arcachon, un endroit que  j’ affectionnais depuis mon enfance.
Dans ce contexte idyllique, je me suis découvert une passion pour la photographie de paysages marins.
J’ai ouvert ma première galerie à Arcachon dans laquelle j’ai exposé et vendu avec succès mes tirages grands formats limités à 30 exemplaires pendant 12 ans.  

Durant cette période, j’ai exploré toutes les subtilités et les techniques du format panoramique.

En 2005,  j’ai édité mon premier livre « Rencontre avec la Lumière » , qui s’est vendu à plus de 5000 exemplaires.

C’est aussi cette année là que j’ai réalisé avec le pilote d’ULM Michel Boudigues, la Plus Longue Photo Aérienne du Monde.

Puis, j’ai élargi mon champ de vision à la Côte Basque, édité un deuxième livre de photographies aériennes « Balade en Altitude » et consacré une partie de mon temps à la défense environnementale du Bassin d’Arcachon, notamment en réalisant un documentaire très largement visionné. 

Dans le même temps, j’ai démarré une exploration photographique des Etats-Unis et je me rend chaque année sur la magnifique baie de Cape-Cod en Nouvelle Angleterre.
J’ai aussi entamé une longue série de road trip et d’errances solitaires au milieu des grands espaces de l’Ouest Américain.

En juillet 2011,  après deux années de pressions et d’abus de pouvoir du député-Maire d’Arcachon, j’ai décidé de me séparer de ma petite galerie photo et de prendre un peu de distance avec le Bassin. J’ai donc commencé à photographier les Antilles et particulièrement l’archipel de Guadeloupe et l’ile de St Barthélémy. En 2012, j’édite tout de même mon troisième ouvrage consacré au Bassin : « Mon Petit Paradis » .

Tout en continuant à explorer la caraïbe, je poursuit mes prises de vues de mon sujet de prédilection et en décembre 2015, j’édite mon 5 ème livre  : « J’ai Rêvé du Bassin ». Ce n’est qu’en décembre 2016 que je décide de créer un nouvel espace d’exposition. J’ouvre donc une nouvelle galerie d’exposition au coeur du joli village de La Hume à Gujan-Mestras. 

Au fil des années, je me suis forgé un certain regard sur les paysages. J’aime les grands espaces sauvages et j’évite en général toute trace humaine. Le ciel prend une place prépondérante dans mes cadrages et je m’affranchi volontiers des règles académiques de la composition.

Je suis représenté par l’agence PixPalace.

De tous les photographes, c’est Raymond Depardon qui m’inspire le plus. J’admire également le travail accompli et le combat mené par Yann Arthus Bertrand, l’oeuvre dédié à la mer de Philip Plisson, le talent et l’enthousiasme de Peter Lik, et bien sûr l’incroyable travail patrimonial et historique laissé par le légendaire Ansel Adams.

Je travaille essentiellement en moyen-format numérique avec un Pentax 645 Z et en panoramique à objectif rotatif 5×14  sur du film inversible Fuji Velvia. Depuis peu, un fuji XT2 m’accompagne dans tous mes déplacements.

Mon travail photographique consacré au Bassin d’Arcachon a été le sujet de plusieurs reportages télévisés (M6, TV7, France3, TF1, Thalassa).

N’hésitez pas à participer à ce blog en laissant vos commentaires.

 

www.stephanescotto.com

Galerie d’exposition permanente:

Galerie de Stéphane Scotto

13 avenue du Maréchal de Lattre de Tassigny – 33470 La Hume (Gujan-Mestras) France.

Pour me joindre :

Tel :

(France): (+33) 6 61 63 52 62

email: scottophotographe@mac.com

 

 







la saga dbz !!!!!!!!!!!! |
Jem et les hologrammes |
les gifs |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | fotos y gifs
| Le Photo Blog
| bloginterdit