• Accueil
  • > Recherche : maison cap cod

Cocktail Cruise !

24092010

Pour un premier jour à Cape Cod, on peut dire que je suis vraiment gâté !

Me voici en train de prendre l’apéro à bord d’un bateau au beau milieu de la baie de Cotuit :

Agrandir le plan
, un des plus beaux endroits de Cape Cod, en compagnie de Florence et Bill.

florencebillscott.jpg

Florence, une française installée depuis dix ans à Cape Cod est rentrée en contact avec moi via mon blog. En réalité c’est moi qui l’ai contacté suite à des commentaires qu’elle avait posté sur certains articles de mes précédents voyages à Cape Cod.
A force de discuter nous avons sympathisé et je dois dire qu’elle m’a pas mal aidé pour l’organisation de ce nouveau voyage.
Bill, son mari, est charpentier de marine. Tous deux se sont rencontrés à Mystic Seaport (voir mon article en 2008) et partagent l’amour des bateaux traditionnels en bois. Je ne pouvais pas mieux tomber !

Hier donc, Florence m’appelle pour m’inviter à faire un tour en bateau sur la baie de Cotuit où ils ont la chance d’habiter.
Une invitation qui ne se refuse pas !
Leur bateau étant malheureusement sur cale pour cause d’entretien nous embarquons à bord d’un petit hors bord.
Une fois partis je me rends compte que j’ai oublié mon boitier numérique sur la table du séjour de leur maison… trop tard pour y retourner je vais donc devoir utiliser uniquement mon appareil panoramique rotatif moyen format et… mon iphone !

L’endroit est paisible, la lumière superbe, et nous parlons de Tom Perrin car le lieu possède son « Banc d’Arguin, réserve protégée pour les oiseaux ». Ahhh c’est certain il serait heureux ici le Tom ! Elle m’explique que l’été c’est un peu comme chez nous, l’endroit est envahi de bateaux et de parasols. En revanche il est interdit de traverser les Dunes. Les plaisanciers doivent choisir entre un côté ou l’autre pour débarquer.
Florence me fait remarquer la présence d’énormes nids en haut de certaines maisons pour des oiseaux dont j’ai oublié le nom mais qui doivent ressembler à des cigognes.
cielcotuit.jpg cotuit01.jpg cotuit02.jpg cotuit03.jpg

Nous continuons notre balade, le soleil descend et des nuages incroyables de dessinent dans le ciel. J’enrage de ne pas avoir mon boitier numérique qui me permettrait de photographier ces paysages magnifique avec cette basse lumière. Mon widepan à ses limites, surtout debout sur un bateau…

Un bateau à moteur au mouillage attire notre attention : il est inscrit dessus « Over Bordeaux »… un mystère qu’il va falloir éclaircir… c’est idiot, je n’ai pas pensé à laisser ma carte dessus…
overbordeaux.jpg

La lune se lève. Elle est pleine. C’est sublime.

fullmoon.jpg

Un dernier verre de vin blanc et nous rentrons tranquillement au quai puis repartons chez eux pour le dîner.

Discussions à propos de Cape Cod, du Bassin d’Arcachon, de la France et de l’Amérique, des similitudes et des différences.
J’écoutes avec attention le point de vue de Florence.
Je leur ai offert mon calendrier et j’explique donc à Bill les particularité de notre endroit.
Nous évoquons aussi la plaisance traditionnelle qui semble en voie de disparition, même à Cape Cod, les plaisanciers préférant de plus en plus acquérir des bateaux à moteur en plastoc pour aller plus vite du point A au point B sans emmerdements !
Nous aurions pu discuter toute la nuit mais il commençait à se faire tard et, comme Bill, qui se lève tôt, je commençais à avoir les paupières lourdes.
Bill m’offre à son tour un magnifique calendrier : celui du célèbre magazine Wooden Boats, réalisé par le photographe Benjamin Mendlowitz, avec entre autre, une photo de Thetis, une des fiertés de Bill qui ne manquera pas d’interpeller mes amis « voileux » du Bassin.
woodenboatscalendar.jpg thetis.jpg

Voilà, je me suis fait des nouveaux amis ici, qui, comme Susan et George, sont en or !




Début de l’aventure…

24092010

flight01.jpg

Cela fait déjà deux jours que je suis arrivé à Cape Cod, Massachusetts, et je n’ai pas encore trouvé une minute pour écrire un premier article…
Voici donc un petit résumé des heures passées.

Après un voyage long mais sans soucis, me voici donc à l’aéroport de Logan Boston. Comme dans tous les aéroports américains, le passage à l’immigration est long… quand l’officier s’aperçoit que je reste deux mois et demi il m’inonde de questions :
 » que venez vous faire ?, pourquoi si longtemps ? , quel métier faîtes vous ? , allez vous travailler ici ? , combien d’argent avec vous ? , comment allez vous vivre ?…). Finalement il me laisse passer et me souhaite un bon séjour. Ouf…

Je récupère mes bagages et me dirige vers la sortie. Mon amie Susan est là, retrouvailles chaleureuses, accolades à l’américaine et direction la voiture pour une heure de route vers Cape Cod. C’est le rush-hour donc la circulation est dense mais nous empruntons une voie réservée aux véhicules ayant deux passagers minimum qui est beaucoup plus fluide.
Après quelques courses nécessaires dans son petit supermarché à Falmouth et les retrouvailles avec son mari George, nous partons pour le cottage que j’ai loué.
Tout correspond parfaitement à ce que j’attendais. La petite maison a été préparée avant mon arrivée.
Je suis épuisé. Pour moi il est 4h du matin, il fait 30 °c et j’ai besoin d’une douche d’urgence, puis dodo.
cotageandcar01.jpg

Susan et George m’ont prêté une de leurs voitures: un « mini-van » Oldsmobile. En fait c’est comme un « Grand Voyager » de chez Chrisler. A moi la joie de la boîte automatique ! :-) et a conduite cool.
Mes amis américains sont en or !

Après une bonne nuit de de récupération, je décide d’aller au Mall (centre commercial) de Hyannis car j’ai quelques achats urgents à faire. Je dois en priorité acheter une carte sim américaine pour mon iphone afin de pouvoir téléphoner et recevoir des appels pour un coût raisonnable. Je vais donc chez AT&T et obtiens une carte avec 25 $ de crédit et un numéro américain. Malheureusement je ne peux pas utiliser le réseau téléphonique pour internet… seulement en wifi… mais c’est déjà mieux que d’utiliser Orange avec son tarif international exorbitant !
Je n’ai pas amené beaucoup de vêtements avec moi et je dois aussi faire d’autres courses pour remplir le frigo.
Je décide d’aller au Trader Joe’s, un supermarché avec pas mal de produits bios et importés. Mais pas facile de s’y retrouver dans le mode de consommation américain, bien différent du notre.
Tout cela me prend pas mal de temps.
traderjoes03.jpg
traderjoes01.jpg

Retour au cottage et organisation de la suite de la journée…

à suivre…




11 ème jour à Cape Cod : rencontre avec Tom Rudderforth

30102008

J’avais rencontré Tom, photographe de Cape Cod par hasard sur une plage du National Seashore dans les premiers jours de mon périple à Cape Cod. Avant mon départ, je décidais donc de lui rendre visite dans sa galerie de Truro, entre Hyannis et Provincetown. Tom partage sa galerie avec sa femme qui est peintre dans leur maison, située sur Main Street. Je n’ai jamais vu une rue aussi longue de ma vie !

tomruddeforth03.jpg tomruddeforth01.jpg tomruddeforth02.jpg

Je débarque donc à l’improviste chez eux et par chance, ils sont là.
L’occasion pour moi de découvrir son travail et de lui présenter le mien.
Nous discutons de notre métier, du matériel et je lui parle de mes différentes finitions (laminage bois, dibond alus, et plexiglass). Lui préfère reste à l’encadrement classique plus adapté à sa clientèle.
Je leur laisse un exemplaire de mon calendrier du Bassin en leur faisant promettre de passer me voir un de ces jours.

Sur le chemin du retour je m’arrête manger à un « diner » que j’avais repéré et pris en photo plusieurs fois.
Déco extérieure ravissante et créative, intérieur typiquement américain.
Je prends un hot dog, dans la plus pure tradition amèrloque !

seafood03.jpg food.jpg

http://www.dailymotion.com/video/k4kydiJYfOVhwLPeOv

C’est ma dernière soirée à Cape Cod. Demain je prends la route pour Boston où j’ai décidé de passer l’aprés midi et la soirée Halloween.

Je pars au centre commercial à côté de l’hôtel pour acheter un magazine que j’avais repéré sur les bateaux en bois et je tombe sur une série de magazines sur les armes et notamment un spécialisé dans la paranoïa…

autodefense.jpg
Puis au supermarché, je découvre avec amusement que grâce au surgelé on peut manger des « kha nuh lay de Bordeaux », même à Cape Cod !!!
Bon… je n’ai pas testé mais je suis persuadé que cela doit être délicieux…

canele01.jpg canele02.jpg

Je vous présente également un petit zapping de la TV américaine (en tout cas du réseau câblé proposé par mon hôtel). C’est filmé avec mon téléphone portable alors il y a des barres noires horizontales dues au défilement du tube cathodique de la TV…). Au programme : Animal Channel, de la pub, de la météo, de l’info, des reality show en pagaille, de la pub pour de la bouffe, des vieux films, des plus récents diffusés en 4/3, de la pub pour de la bouffe… et puis aussi de la pub pour des bagnoles, … et puis de la pub pour de la bouffe…

http://www.dailymotion.com/video/k1yCN7igJISX0iPey9

 

Voici aussi un reportage sur les ostréiculteurs à Cape Cod :

 

Demain… Boston.




8 ème jour à Cape Cod : les merveilles de Cosuit

27102008

seafood06.jpg

Aujourd’hui il devait pleuvoir et j’avais donc reporté mon projet de reportage sur l’ile de Martha’s Vineyard. Du coup je me suis accordé un peu de sommeil supplémentaire ce matin.

Mais quand je me suis levé je n’ai pu que constater qu’il n’était plus question de pluie mais de soleil ! et en plus la température est considérablement remontée. Trop tard pour partir sur l’ile.

Du coup, je décide de partir à l’aventure, guidée par la vue en 2D du GPS.

Je retrouve un petit restaurant que j’avais déjà repéré l’année dernière. La déco extérieure est très pittoresque. Et à l’intérieur on se croirait dans la série « L’homme qui tombe à pic » !
seafood07.jpg seafood03.jpg seafood01.jpg seafood02.jpg seafood05.jpg seafood041.jpg

J’arrive à Cosuit. C’est un petit village de Barnstable où les milliardaires pour lequel les milliardaires semblent avoir eu le coup de foudre si l’on en juge par la beauté et l’immensité des demeures qui sont presque toutes en front de mer avec plage et ponton privé…
Heureusement que nous sommes en automne et que l’endroit est désert sinon je ne pourrais pas atteindre les plages pour faire mes photos.
cosuit02.jpg cosuit03.jpg

Cosuit est une sorte d’enclave dans la baie. J’imagine le nombre de voiliers en été dans cette zone protégée de la houle mais ouverte sur l’Océan.
cosuit09.jpg cosuit08.jpg cosuit06.jpg cosuit05.jpg cosuit04.jpg cosuit01.jpg

Je croise quelques amateurs de Clams (nos palourdes du Bassin), bien équipés et tous munis d’un permis spécial pour le ramassage de ce coquillage très apprécié dans la région.

Le silence est total. Un vrai régal pour les yeux et pour les oreilles. Pour mes objectifs aussi.

Il n’est que 17h mais le soleil amorce rapidement sa descente. Je me promène un peu sur l’estran et j’admire les magnifiques maisons perchées dans les hauteurs et toutes reliées à la plage par des immenses pontons en bois. Toutes les propriétés semblent vides.
cosuit10.jpg dennis011.jpg cosuit11.jpg

Demain je tente Martha’s Vineyard. Enfin !

@ suivre…




7 ème jour à Cape Cod : cranberrys

26102008

cranberry01.jpg

Il devait pleuvoir aujourd’hui mais il n’en fut rien.

Je me mets en direction de woods Hole. Cet endroit m’avait beaucoup séduit l’année dernière. C’est un village orienté vers la pêche et la plaisance. Le petit port est vraiment mignon. Seulement voilà, aujourd’hui le petit pont qui faisait tout le charme de ce village est en rénovation. Le village est coupé en deux par un vaste chantier et il m’est difficile de faire des photos.

Je pars me renseigner pour le ferry qui emmène sur l’ile de Martha’s Vineyard. Je compte en effet y aller demain pour la journée.
Je fais un petit tour sur le petit quai des pêcheurs pour faire quelques photos de vieux rafios.
woodshole01.jpg woodshole03.jpg woodshole06.jpg woodshole08.jpg

Il est déjà 14h00. Je décide de faire ce qui fut payant l’année dernière, c’est à dire de mettre le GPS en mode 2D est de rouler le plus près possible du rivage en espérant tomber sur quelque chose d’intéressant. Je roule depuis dix minutes à travers des petites routes à l’ombre des arbres et des pins et j’admire les maisons toutes aussi jolies les unes que les autres.
J’arrive à une petite marina. Vieux pontons en bois, petits bateaux à voile traditionnels et… le calme absolu.
woodshole10.jpg woodshole07.jpg woodshole05.jpg woodshole02.jpg

Je reprends la route.
En contrebas de ma route j’aperçois un étang et une tâche rose dans l’eau… et oui ! ça y est, j’ai enfin trouvé une culture de cranberrys ! j’emprunte un petit chemin tortueux qui conduit au bord de l’étang. Des ouvriers sont là. Je demande l’autorisation de prendre des photos et c’est avec un grand sourire que les employés portoricains acceptent.
cranberry04.jpg

Je découvre alors cette méthode de récolte qui date du milieu du 19 ème siècle.
A l’époque les marins appréciaient les vertus de la canneberge pour sa haute teneur en vitamine C qui les protégeait du scorbut. La région de Cape Cod réuni les conditions idéales pour la culture du cranberry. Le fruit ne pousse pas directement dans l’eau mais sur une sorte de lit composé de sable, de tourbe, de gravier et d’argile. De septembre à novembre, cette tourbière est innondée afin que les fruits se détachent du plan pour flotter à la surface. Il ne reste plus ensuite qu’à les ramasser.

cranberry02.jpg cranberry03.jpg cranberry05.jpg cranberry06.jpg cranberry07.jpg cranberry08.jpg

Si vous n’avez jamais goûté au jus de cranberry, pensez à en acheter lors de vos prochaines courses. C’est délicieux.

Je profite de cet article pour remercier celles et ceux qui suivent le blog. Nous venons de dépasser les 10 000 visites depuis les débuts du blog il y a un an.
Merci pour les commentaires. Je ne réponds pas par manque de temps mais sachez que cela me fait plaisir quand vous participez.

à suivre…




4 ème jour à Cape Cod: Immersion

23102008

withsusanandgeorge.jpg

Ce matin, on ne pouvait imaginer pire comme météo : pluie, vent et froid !
Impossible de faire quoi que se soit dans ces conditions.
Je décide donc de contacter Susan et George, un couple d’américains de Mashpee que j’avais rencontré dans ma galerie fin août. Ils me proposent de venir chez eux pour 13h00.

Je fais donc les 30 minutes de route pour me rendre à Mashpee, petit territoire de Cape Cod autrefois habitée par les indiens.

Je suis accueilli dans la résidence secondaire de Susan et George. C’est une petite maison située en haut d’une petite falaise avec une vue imprenable sur l’Océan et une petite plage privée en bas.
Susan gère des maisons de retraite et George travaille dans l’immobilier sur Boston.
Susan est issue d’une vieille famille de Mashpee et elle connaît très bien Cape Cod.
Autour d’une bouteille de vin nous parlons de leur séjour en France, en Bretagne, à Bordeaux, et sur le Bassin.
Nous discutons des différences qui existent entre la France et les USA. Je leur explique le système social français et ils n’en reviennent pas. Quand je leur dit que le pourboire est inclus en France dans les restaurants alors là ils ne comprennent pas. Et quand je leur explique le le salaire d’un employé coûte quasiment le double à l’employeur alors là ils sont effarés ! impensable pour eux.
J’apprends qu’aux USA, le chômage fonctionne à peu près de la même façon. 100 % du salaire pour la première année puis dégressif ensuite. Qu’il existe des allocations familiales et que l’on donne également de l’argent pour la nourriture aux plus pauvres.
La discussion nous amène à parler de la crise qui sévit actuellement. Ils conviennent avec moi qu’au lieu d’attendre le crash et d’aider les banques, l’Etat aurait mieux fait d’aider les familles endettées ce qui leur aurait permit de garder leurs maisons et de ne pas faire intervenir l’Etat dans les affaires privées.
Nous parlons politique. Ils sont conscients de l’image négative véhiculée sur la planète par l’administration Bush et de l’immense espoir de changement que représente Obama pour le monde entier. Mais ils demeurent sceptiques sur la réalité de cet éventuel changement, particulièrement pour les affaires internes du pays. Et surtout l’idée d’un système social et fiscal inspiré du notre les fait frémir de peur…

Ils m’invitent au restaurant. Nous prenons leur voiture, un immense monospace Oldsmobile et nous partons pour un centre commercial en plein air tout neuf et vraiment splendide. Des boutiques chics et spacieuses, des restaurants, des allées magnifiquement décorées. Il pleut des cordes alors je n’ai pas sorti l’appareil photo. Nous rentrons dans un restaurant français « Le Bleu » tenu par un chef français depuis 2003. Je prends un menu à 25 $ avec entrée plat et dessert. Une cuisine française bien travaillée et originale. Rien à dire c’est parfait.

Nous parlons à nouveau politique. Ils me confient que cette campagne est la meilleure et la plus passionnante depuis des années. Susan et George ne sont pas forcément d’accord sur tout et ce soir il était difficile de comprendre pour qui ils allaient voter. Je pense que leur choix n’était pas encore arrêté. Nous risquons d’avoir des surprises le 04 novembre au soir…

Je suis surpris car j’ai réussi à discuter avec eux pendant 9 heures d’affilé, sur des sujets complexes sans trop de difficulté. Finalement mon anglais n’est pas si mauvais. Mais je dois avouer qu’ils ont fait un effort pour parler lentement et avec des mots simples.

Ce fut vraiment un moment agréable et enrichissant pour moi.
Je vais essayer de trouver le temps de les revoir avant de quitter Cape Cod.

à suivre…




3 ème jour à Cape Cod : National Seashore

22102008

Il fait beau ce matin. Un ciel bleu et quelques nuages bas. Le vent est enfin tombé et la température est remontée de quelques degrés farenheit.

Aujourd’hui je pars explorer le National Seashore. C’est une vaste étendue de forêts et de plages océanes, qui regorge de spots pour les surfeurs. Dans les années 60, inquiet pour l’avenir de Cape Cod, JF Kennedy est intervenu pour faire voter une loi protégeant ce territoire de toute construction. A la même époque on bétonnait à tout va sur Arcachon…

Sur le chemin, mon regard est attiré par un jardin dans lequel se détachent des silhouettes étranges et inquiétantes. Je stoppe la Prius pour aller voir de plus près…

halloween04.jpg  halloween05.jpghalloween02.jpghalloween01.jpghalloween03.jpg

Je fais un petit crochet par Wellfleet car je voudrais retrouver le campement du fameux « Chuck, une figure de Cape Cod, soixante huitard hermite qui vit seul dans la forêt. Jétais tombé dessus l’année dernière mais impossible de retrouver l’endroit. Je m’arrête pour prendre quelques pancartes que les habitants du coin ont accroché sur les arbres pour indiquer leurs maisons.

wellfleet01.jpg   nseashore04.jpg

J’arrive sur le parking d’une plage du National Seashore. Quelques pick up sont garés là. Leurs propriétaires sont des surfeurs. L’eau doit être glaciale mais certains n’hésitent pas à aller afronter les vagues. Je suis interpelé par l’un d’eux qui me demande d’où je viens. Lorsque jeréponds que je viens de France, sa première phrase sera :  » ah ! Lacanôôôe « . On discute un peu de Lacanau et de Biarritz et puis je lui sort mon livre sur le Bassin. Encore un américain qui sera conquit par nos paysages magiques !

nseashore02.jpg   nseashore01.jpg  nseashore03.jpg

Je reprends la voiture et me dirige vers une autre plage. Il devrait y avoir là une vieille cabane bien connue pour avoir hébergé un écrivain du début du siècle. Je prends tout le matos et me retrouve donc avec un sac de 20 kilos sur le dos pour marcher 2 ou 3 km sur la plage jusqu’à cette cabane.

nseashore08.jpg  nseashore06.jpg  nseashore05.jpg

Je ne suis pas le seul photographe a avoir attiré par la lumière… au loin, en contre jour, j’aperçois un photographe qui à l’air d’être un professionnel. Je m’approche et j’engage la conversation. Il a lui aussi un Mamiya 6×7. Je lui montre mon attirail. Au départ il me semble un peu méfiant mais finalement il finit par se décontracter et par m’expliquer qu’il a une galerie à Chatham et une autre à Brewster avec sa femme qui est peintre. Son nom est Tom Ruddefurth. Il n’avait pas de carte de visite sur lui et il m’a écrit son nom sur le sable. Voici son site : ruddeforthgallery.com

rencontrephotographer.jpg  rencontrephotographer02.jpg

Je poursuis ma route le long de l’océan sans jamais réussir à trouver la fameuse cabane.

Je m’arrête pour faire quelques photos puis je reviens à la voiture. En tout j’ai bien dû faire 6 ou 7 km et mon dos commençait à souffrir… pourquoi faut-il toujours que je prenne toute la panoplie !

nseashore10.jpg  nseashore09.jpg  nseashore07.jpg

Comme le ciel est en train de se couvrir et que je meurs de faim, je décide de pousser jusqu’à Provincetown.

Provincetown est une ville assez excentrique, habitée essentiellement par des gays. Les rues sont étroites et c’est toujours une galère pour se garer quelque part car tout est privé et les parkings sont payants bien sur.

ptow02.jpg   ptownobama.jpg

Je choisi un restaurant où je me fais arnaquer. Déjà l’année dernière j’avais trouvé que les commercants Provincetown profitaient un peu trop des touristes… et dans les boutiques l’accueil est très pédant (sans jeu de mot déplacé…)

ptownspiders.jpg
Il commence à tomber quelques gouttes alors je décide de rentrer directement sur Hyannis

truro.jpg
1h30 de route à 40 miles heure plus tard me voici dans ma chambre d’hôtel. J’allume la Tv sur la chaine locale et je tombe sur une interview d’un biologiste qui parle d’ostréiculture. J’ai filmé l’interview que vous trouverez ci dessous (désolé pour les barres noires mais cela est dûe au défilement du tube cathodique).

Si un lecteur du blog parle suffisamment bien anglais pour tout comprendre, je suis preneur de la traduction !

http://www.dailymotion.com/video/k4EUF8YGp6rZDdOoOh

J’en profite pour remercier ceux qui ont apporté des renseignements à propos de la carapace étrange découverte hier. Le photographe New yorkais Albert Delamour nous fait savoir que cet animal étrange a inspiré le masque de Dark Vaddor (en plus de Alien).

Je viens d’ajouter une vidéo sur l’article d’hier. Il s’agit d’un robinet étrang… allez voir c’est vraiment rigolo.

Demain il va pleuvoir. Je n’ai pas encore de programme…

 




2 ème jour à Cape Cod : Chatham

21102008

chatham17.jpg

Ce matin il faisait toujours aussi froid mais il était clair que le soleil avait l’intention de percer les nuages.
J’ai donc décidé de partir assez tôt pour la petite ville de Chatham qui se situe à mi-chemin entre Hyannis et Provincetown.
Au bout de 40 minutes de trajet, j’arrive aux abords de Chatham. C’est un village très chic ou les écarts architecturaux ne doivent pas être tolérés si l’on en croit l’homogénéité des rues et des maisons.
Je décide d’explorer une petite plage située au fond d’une crique.
chatham01.jpg chatham03.jpg

Là j’aperçois un shell fisher man (un pêcheur de coquillage). Il est dans l’eau jusqu’à la taille et est en train de travailler.
Il faut savoir qu’à Cape Cod, les shell fisher men ramassent des clams, des huîtres et des « scalops » (coquilles saint Jacques).
chatham02.jpg chatham09.jpg chatham06.jpg

Le vent souffle vraiment fort et je suis couvert comme un esquimaux. Mais le soleil commence à s’imposer et peu à peu le ciel se découvre.
Sur le sable, je découvre une étrange carapace à peu près de la taille d’un ballon de basket.
Je ne connais pas cette espèce mais si un lecteur du blog peut nous éclairer qu’il n’hésites pas.

carapace.jpg chatham06.jpg chatham05.jpg

Je reprends la voiture en direction du phare de Chatham.
J’arrive à un parking qui surplombe l’océan.

chatham14.jpg

Deux bateaux des Coast Gards sont en train de rentrer au port. Ils passent devant un grand banc de sable, parfait refuge pour des milliers de phoques et d’oiseaux.

chatham07.jpg chatham08.jpg chatham12.jpg chatham16.jpg chatham15.jpgchatham13.jpg

Je descend au port un peu plus bas pour voir les bateaux des coast gards d’un peu plus près. Ils sont impressionnants.
Un homme vient me parler. Ici les gens ont le contact facile. Je lui explique d’où je viens et ce que je suis venu faire. Il connait Bordeaux pour y être allé plusieurs fois. En fait il est lui même osréiculteur et possède une affaire assez importante de vente et d’exportation de « scalops » (coquilles saint jacques), poissons et lobsters (homards). Je lui montre le Bassin avec mon livre. Evidemment il est fasciné par nos paysages. On discute un peu d’environnement.
J’apprends que les test souris sont également pratiqués à Cape Cod y compris avec les scalops.
J’apprends aussi que les pesticides constituent ici un gros problème pour la qualité des eaux.

chatham10.jpg

Après quelques photos, je me met en quête d’un resto pour déjeuner et me réchauffer.
Je trouve un endroit typiquement américain où je m’avale une bonne bière locale et un hamburger au poulet grillé au feu de bois.

chatham19.jpg

Puis, petite visite des boutiques très chics de Chatham. Principalement des bijoutiers, des magasins de déco et des antiquaires. Il y aussi beaucoup de galeries de peintures.
Je rentre dans un espèce de bazard qui vend un peu de tout et je découvre cette étrange robinet suspendu à … de l’eau qui coule… il y a un truc bien sur… mais lequel ?

http://www.dailymotion.com/video/k4o7YmVDeaeEpvOkq7
Un photographe local propose ses photos de Cape Cod sous forme de tirages jets d’encre, encadrés avec un passe partout dans des cadres somme toute assez ordinaires. Compter tout de même 450 $ pour un 40×50 encadré, sans numérotation… je crois que je n’ai pas à rougir des prix que je pratique pour mes photos dans ma galerie d’Arcachon.

Je me remet en route avec la voiture hybride que j’ai loué depuis New York. Je fait le plein d’essence avec… 24 $.
A côté de la station il y a une vente de citrouilles devant une église. Le ciel est bien bleu, et les citrouilles oranges sont saturées comme j’aime.

chatham20.jpg

Quelques kilomètres plus loin, je tombe par hazard sur un étang servant à cultiver les cranberries. Je m’arrête pour faire quelques photos. Le soleil commence à se coucher doucement.

chatham22.jpg

Sur le chemin du retour, je croise quelques petits panneaux de supporters de Obama ou de Mc Cain plantés dans l’herbe devant leur maisons. Pour le moment je n’entends pas du tout parler de politique excepté à la télévision, entre deux publicités pour des hamburgers, des pizzas ou des nachos à emporter !

chatham04.jpg

Tiens justement, il est 18h00 et je ferais mieux de me trouver mon repas du soir. Je rentre dans l’immense centre commercial « Cape Cod Mall » qui se trouve juste à côté de mon hotel. Il y a là une sorte de place intérieure encerclée de fast foods. il y en a pour tous les goûts : américain, mexicain, italien, japonais, indien, cajun, et même français.
Je tente le japonais. Bof…

capecodmall.jpg

Demain, je pense partir explorer le National Seashore.

à suivre…




First day in Cape Cod

20102008

flag.jpg

Comme annoncé, il ne fait pas beau du tout ce matin à Cape Cod.
Le ciel est couvert mais surtout il fait très froid. Le vent glacial continue à souffler très fort.
J’en profite donc pour faire les magasins et acheter quelques souvenirs.
Je roule entre Hyannis et Yarmouth pour me remettre un peu dans l’ambiance.
Il n’y a pas grand monde dehors…
bikers.jpg

Je m’arrête devant ce magasin qui vent des chaises « adirondacks ». Si seulement je pouvais en rapporter une ou deux… elles iraient très bien dans le jardin de ma maison de la Hume.

adirondack021.jpg

Je retrouve le magasin de tee shirts et de de sweat dans lequel je m’étais défoulé l’année dernière et je n’ai pas été déçu… -70 % de remise sur tout le magasin !!! et du stock il y en a !
kuffys02.jpg

Une animation très rigolote a été installée pour les enfants (voir la vidéo ci dessous)

http://www.dailymotion.com/video/kiIdhSFkqj5K0GOfGt

Puis, je m’arrête pour déjeuner dans ce resto : The Breakfast Room. breakfastroom.jpg

Je prends une omelette aux champignons, bacon et fromage + pommes de terres sautées maison + toast + café à volonté. Le tout pour $9…
omelette.jpg
A côté de la caisse il y a une petite boite en plastique contenant de la petite monnaie avec une étiquette que je vous invite à lire.
tips.jpg

Puis je reprends la route en direction du port de Hyannis.
hyannisharbor01.jpg hyannisharbor02.jpg
hyannisharbor01.jpg
cadillac.jpg barbiehouse.jpg

Je photographie un modèle de voilier typique de Nantucket. Il fait vraiment froid et je décide de rentrer à l’hotel pour me reposer.
voilier.jpg

Demain si le temps le permet, j’irais à Chatham.

@ suivre…




Départ pour Cape Cod imminent

12102008

groundzero12.jpg

Dans quelques jours, je m’envole à nouveau pour New York et Cape Cod.

J’ai démarré ce blog à l’occasion de ce premier voyage aux USA l’année dernière, à la même date.

(Pour ceux qui prennent ce blog en cours de route, rendez-vous au tout début du blog pour découvrir le récit du premier voyage.)

J’ai décidé d’y retourner pour approfondir la question. Découvrir de nouveaux endroits, d’autres paysages, et effectuer des repérages en vue de l’implantation d’une galerie sur place.

Cette année je partirais 12 jours à Cape Cod, du 18 octobre au 30 octobre, puis je redescendrais en voiture à New York jusqu’au 7 novembre. Je vivrais donc les élections américaines qui auront lieux le 04 novembre ! une date qui pourrait bien devenir historique.

Chaque jour, je vous raconterais ma journée, mes rencontres, mes impressions, illustrés par une sélection de photos et quelques vidéos.

J’ai hâte de retrouver les paysages sublimes de Cape Cod, la gentillesse des américains, et mes amis à New York (dont quelques arcachonnais expatriés là bas).

Je vous propose ci dessous une sélection de trois films dont certaines scènes se déroulent à Cape Cod. Le film le plus connu restera « Un été 42″ dont le thème musical est un classique. Mais je n’ai pas trouvé d’extrait sur le net.

 
« Une bouteille à la mer »: Film américain avec Kevin Costner et Robin Wright Penn. Dans ce film, Robin Wright interprète une journaliste qui part ce reposer quelques jours dans une maison d’hôte à Cape Cod. En faisant son jogging sur la plage, elle trouve une bouteille contenant un message…

Image de prévisualisation YouTube

« Blown Away » : Film américain avec Jeffe Bridges et Tomy Lee Jones. Le film se passe à Boston, tout près de la baie de Cape Cod. Jeff Bridges, qui interprète un démineur de la police, envoie sa femme et sa fille se réfugier dans leur maison de Cape Cod afin de les tenir à l’écart de son affrontement avec Tomy Lee Jones.

Image de prévisualisation YouTube

« Les dents de la Mer I et II » : films américains de Steven Spielberg. L’histoire se déroule sur l’ile de Martha’s Vinnyard juste en face de Cape Cod.

Image de prévisualisation YouTube

 

 

 







la saga dbz !!!!!!!!!!!! |
Jem et les hologrammes |
les gifs |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | fotos y gifs
| Le Photo Blog
| bloginterdit