• Accueil
  • > Recherche : photo arcachon arguin

Été Indien, saison 17

1102017
Mise en place au coucher du soleil à Arguin

Mise en place au coucher du soleil à Arguin

 

Et oui, cela fait maintenant 17 ans que je photographie le Bassin d’Arcachon.

Et je trouve toujours de nouvelles idées. Il faut dire que ce petit territoire est en mouvance perpétuelle. Cela m’oblige aussi a être de plus en plus sélectif pour ne pas me répéter.

Une vingtaine de nouvelles photos par an c’est ce que je me suis fixé. Pas plus. Et pour cela j’attend toujours les lumières exceptionnelles de l’été indien.

Sauf que cette année la météo est bien capricieuse. Les belles journées sont rares et nous avons déjà l’impression d’être fin novembre…

Autre constat, cette année, le plan d’eau n’est pas bleu. Il serait plutôt gris. La faute apparemment au plancton qui prolifère actuellement. Faites l’expérience d’aller mettre les pieds dans l’eau à la nuit tombée et vous verrez alors ce spectacle féérique du plancton fluo qui s’agite autour de vous !

Pour le « bleu à la Scotto » ce sera pour une autre fois. C’est la Nature alors il faut faire avec.

Depuis début septembre j’ai donc réalisé des photos de la Dune sous la voie lactée, des nouvelles photos du Mimbeau, des photos à Arguin et aussi pas mal de photos aériennes pour mon prochain livre en gestation « Une Autre Planète ».

Vol photo au dessus des passes

Vol photo au dessus des passes

 

Je continue à guetter le moindre rayon de lumière sachant qu’en général c’est toujours le mois d’octobre qui m’offre le plus de moments magiques.

Pendant cette période, les horaires de la Galerie de la Hume sont un peu aléatoires. Si vous êtes intéressé pour venir me rendre visite et éventuellement acquérir une de mes photos du Bassin il ne faut pas hésiter à m’appeler pour un rdv au 06 61 63 52 62. www.stephanescotto.com

Les horaires normaux reprendront en novembre et ma nouvelle collection sera disponible juste avant Noël. Pensez aux cadeaux ;-)

 




Primé aux Photographies de l’Année

22032017
Bassin d'Arcachon, Banc d'Arguin

Concours des Photographies de l’Année 2017

 

Chaque année je participe au plus grand concours photo réservé aux professionnels : Les Photographies de l’Année.

Ce concours est organisé par le magazine Profession Photographe et propose de concourir dans différentes catégories : Portraits, Mode, Nus, Culinaire, Publicité, Sport, Création Numérique, Architecture, Reportage, Mariage, Nature et Environnement et Paysages.

Pour participer, les photos doivent obligatoirement avoir été prises dans l’année précédente le concours. Donc pour cette année ce sont les photos prises entre le 1er janvier et le 31 décembre 2016. Ceci est important car cela permet de s’assurer que les photographes ne ressortent pas des anciennes photos de leurs archives et d’assurer ainsi la nouveauté.

Chaque année je suggère aux créateurs de ce concours la création de deux catégories supplémentaires :  Photographie Aérienne  et Photographie Panoramique, car je trouve que ce sont vraiment deux spécialités à part mais pour le moment ce n’est pas à l’ordre du jour. Je ne désespère pas ;-)

J’avais déjà remporté la troisième place en 2014 avec une photo panoramique de Guadeloupe en catégorie Paysage.

Cette année, le jury a retenu une de mes plus récentes photos aériennes du Banc d’Arguin sur le Bassin d’Arcachon que j’avais soumise en catégorie Nature et Environnement. Cette prise de vue réalisée à bord de l’ULM de mon ami pilote Michel Boudigue a été prise au dessus de la dernière conche de la Réserve. On y voit les parcs à huitres et des couleurs mélangées de vase, de rouille et de sable. Le choix d’un cadrage complètement vertical met l’accent sur le côté graphique et même abstrait de ce paysage original.

« Une autre planète » (c’est le titre que j’ai donné à cette photographie) a finalement terminé en seconde place. C’est une place de mieux qu’en 2014 et je ne désespère donc pas de remporter le premier prix une autre année ;-)

En tous cas je suis content que mon travail soit récompensé à chaque fois dans l’une de mes spécialités : le panoramique et l’aérien. C’est plutôt bon signe.

Félicitation à tous les finalistes dont vous pouvez retrouver les photos sur ce lien.

Et un grand merci à Pascal Quittemelle est son équipe pour ce qu’ils apportent à la profession de photographe qui fait face à des bouleversements qui rendent nos conditions d’existence de plus en plus précaires.

Rendez-vous l’année prochaine et cette fois, j’espère pouvoir me rendre à la remise des prix et rencontrer mes confrères et les partenaires de cet évènement.

Si vous êtes de passage sur le Bassin d’Arcachon, vous pouvez venir voir cette photographie de près en grand format dans ma galerie de la Hume. Et même, pourquoi pas, l’acquérir ;-)




Une nouvelle grande aventure photographique

13122013

L’été est donc passé comme ça. J’ai profité du beau temps pour faire quelques nouvelles photos que vous découvrirez plus tard et j’ai beaucoup réfléchi. A ma carrière professionnelle bien sûr, par ces temps difficiles, où le métier de photographe est clairement menacé de disparaître, et à ma vie sur le Bassin, chahutée, perturbée, par mon engagement pour essayer de le protéger des assauts incessants des différents lobbys de l’immobilier, du pétrole, et de quelques industriels. Je me suis battu comme j’ai pu, parfois avec maladresse, peut-être sans méthode, et surtout, j’ai été bien seul… Je reste convaincu que le fait de ne pas être « né ici » a été un énorme obstacle pour essayer de rassembler. Il suffit de lire quelques commentaires violents à mon encontre sur la page fb des Sentinelles du Bassin pour s’en rendre compte. Il y en a qui m’accusent d’utiliser cet engagement pour servir mes intérêts en me faisant le publicité pour « mieux vendre mes produits »… Je tiens encore une fois de plus à préciser que ce combat ne m’a jamais rien rapporté d’autre que des emmerdes. Je n’ai jamais vendu une seule photo ou vidéo en lien avec l’environnement. Je les ai toujours mises à disposition des médias et des associations gracieusement. En revanche, il m’en a coûté cher en temps, en menaces, en pressions exercées par certains élus. Et à chque fois que je suis passé à la TV ou dans les médias locaux, cela a toujours été pour parler de mon métier de photographe et quasiment jamais (et je le déplore) pour parler des menaces qui pèsent sur le Bassin.

Au terme de ces 5 dernières années, j’en suis arrivé à la conclusion que pour le Bassin il n’y avait malheureusement plus rien à faire. La population reste désespérément passive et Le SCOT a donc été voté et confirmé par les 17 maires. L’avenir de notre « petit paradis » est désormais tout tracé. Au lendemain des élections municipales de mars 2014, les bulldozers vont investir les lieux et le Bassin va vite devenir  la « banlieue balnéaire » de Bordeaux avec 30 000 logements supplémentaires et une population qui va exploser. Ce joyaux va perdre son charme peu à peu. Moi, je suis encore plus pessimiste : je pense que le plan d’eau ne résistera pas à l’impact d’une telle pression démographique. Cet écosystème fragile et délicat a besoin d’équilibre et j’ai la conviction (et je ne suis pas le seul) que cet équilibre va être rompu. J’espère me tromper mais force est de constater que tout ce que j’avais envisagé et décrit sur ce blog il y a 5 ans s’est finalement produit. Alors pour moi qui me suis installé ici pour des raisons bien précises, à quoi bon rester ? faut-il faire semblant de photographier un paradis qui n’en n’ai plus vraiment un à mes yeux ? L’admiration pour le Bassin doit-elle se limiter à une dégustation d’huître dans une cabane à l’Herbe et à un picnic sur le Banc d’Arguin une ou deux fois par an ? comment dans un tel climat conflictuel, puis-je continuer à trouver l’inspiration ? Il est temps je crois de faire une longue pause.

D’autant plus que la Galerie Letessier qui exposait et vendait mes photos a finalement fermé définitivement et compte tenu des difficultés que rencontrent les commerces à Arcachon, je n’ai pas d’espoir de trouver un nouveau point de vente. Idem pour les livres, de nombreux points de vente font face à de grosses difficultés et j’éprouve de plus en plus de mal à placer mes ouvrages et à me faire payer chez certains. Du coup, je n’ose plus me lancer dans un nouveau projet de livre. C’est malheureux car j’ai encore des centaines de photos inédites à partager avec vous, et des idées de bouquins, et je ne peux pas les concrétiser.

Il faut aussi comprendre que je suis un photographe spécialisé en photos de « paysages marins » et non pas un photographe spécialisé en « Bassin d’Arcachon ». Le Bassin, je l’ai beaucoup photographié et je pense pouvoir dire que j’ai même lancé une mode de la photo du Bassin au point que plusieurs jeunes photographes surfent actuellement sur le même concept. Les milliers de photos que j’ai vendu dans ma galerie resteront certainement dans la mémoire collective et, si elles ne prennent pas une valeur artistique, auront au moins le mérite de témoigner d’une époque. C’est un regard que j’ai porté sur le Bassin pendant une décennie et que j’ai partagé avec vous, comme Léo Neveu l’a fait en son temps, et comme d’autres le feront ensuite. Il ne faut pas m’en vouloir d’aller explorer d’autres rivages.

J’ai donc décidé de prendre le large et tant qu’à faire, partir loin, dans un environnement tout à fait différent. J’ai choisi la Caraïbe pour une nouvelle aventure photographique.

J’avais eu un coup de coeur pour la Guadeloupe il y a deux ans, lors d’un petit séjour de deux semaines chez des amis. Une ile française séparée en deux parties aux paysages variés. Des plages de rêve bordées de cocotiers, une forêt vierge immense, une végétation luxuriante, des créoles très gentils (contrairement à une idée fausse véhiculée en métropole) et un climat tropical qui me convient parfaitement. Et au large de la Gwada, il y a toute une zone « caraïbes » à découvrir : La Désirade, Marie Galante, les Saintes, la Dominique, la Martinique, St Martin, St Barth, St Domengue, Haïti, et un peu plus loin, la Floride… Ainsi, je me rapproche de la côte Est américaine et me remet à rêver d’un projet professionnel à Cape Cod ;-)

Vous allez donc suivre une nouvelle aventure pendant 6 mois. Ensuite ce sera le retour sur le Bassin et j’aviserai alors de la suite.

Je vous rappelle que si je ne suis plus très assidu sur ce blog, je le suis au contraire sur ma page fb que je vous invite à liker en cliquant ici.

Je vous dis donc à très vite pour le premier épisode de cette nouvelle saga aux Antilles !




Tournage avec France3

12012013

Cette semaine, pour bien commencer l’année, j’ai eu la chance de participer à un tournage pour l’émission « Météo à la Carte » animée par Laurent Romejko et Marine Lavigne et diffusée tous les jours à 13 h sur France 3 (en national).

Le journaliste Frédéric Maurice et son cadreur Sébastien (qui est né sur le Bassin) ont souhaité mettre le Bassin d’Arcachon à l’honneur avec plusieurs reportages. Parmi les différents sujets, un reportage de 6 minutes sur mon pilote d’ULM et ami Michel Boudigues et notre collaboration. Nous évoquons la Photo Aérienne La Plus Longue du Monde que j’ai déroulé sur le tarmac de l’aérodrome pour l’occasion. Puis nous avons survolé le Bassin pour prendre à nouveau en photo le fameux banc de sable en forme de coeur qui s’est formé à Arguin. Seb, la cadreur avait embarqué à bord de l’ULM jaune d’Olivier Chaldebas pour nous filmer en vol mais aussi pour compléter ses prises de vues qui lui serviront à illustrer les autres sujets de l’émission dont un sera consacré à l’Ile aux Oiseaux.

Ce fut pour moi une fois de plus un plaisir de participer à un tournage puisque, vous le savez, j’ai démarré ma carrière professionnelle dans l’audio-visuel avant de devenir photographe un peu par accident.

Je vous préviendrais de la diffusion qui devrait se faire dans environ deux semaines.

Tournage avec France3 dans Mon actu photographique 738145_10152383925365408_967566377_o-300x300736444_10152383927360408_1983695331_o-300x300 dans Mon actu photographique737827_10152383928630408_1161926212_o-300x300vol-binome-300x300coeur-300x300

 

et quelques semaines plus tard… voici le reportage !

Image de prévisualisation YouTube



Nouveau livre : Mon Petit Paradis

13062012

nouveau livre de Stéphane Scotto

Il y a 3 semaines, alors que mon livre « J’ai rêvé du Bassin » était en phase de finalisation de la maquette, j’ai dû prendre une difficile décision: annuler la sortie de cet ouvrage ambitieux et la reporter à une date ultérieure. C’est le contexte économique très préoccupant en Europe pour les mois à venir qui m’a conduit à ne pas investir la somme exorbitante que représente un livre d’un tel format, au risque de ne pas rentrer dans mes frais avant le mois d’octobre, ce qui m’aurait mis dans une situation embarrassante.

Il n’était pas question pour autant de ne rien faire. J’ai donc rapidement réfléchi à une autre possibilité : sortir à la place un petit livre qui me trottait dans la tête depuis déjà quelques temps. Un petit livre composé uniquement de photographies, les plus belles, très bien imprimées, sur du très beau papier, avec une jolie couverture, qui en ferai un petit objet collector. Comme d’habitude j’ai pu compter sur les conseils d’Olivier Gaudefroy de l’imprimerie Escourbiac, et une fois la décision du format prise, j’ai travaillé jour et nuit pendant deux semaines pour réaliser la mise en page. Ce livre est au format 13×21 cm à l’italienne. Il fait 208 pages pour une épaisseur de 4 cm. La couverture est toilée et les titres sont gravés dans la toile. Il y aura deux visuels de couverture différents, l’un avec une photo du Mimbeau au Cap-Ferret, l’autre avec une photo du Banc d’Arguin prise depuis la Dune du Pilat. Vous pourrez acheter ou offrir la version qui vous convient le plus selon vos affinités avec le Nord ou le Sud Bassin…

Son prix sera de… 20 euros seulement. C’est vraiment le petit livre mignon, d’ une belle finition, qu’on a envie d’emmener partout avec soit pour avoir en permanence son « petit paradis » à portée de regard et à un prix très doux. Idéal aussi pour un petit cadeau, une petite intention.

Mais ce n’est pas tout. Pris dans les tourments du conflit avec la Mairie d’Arcachon ces deux dernières années, je n’avais pas sorti de calendrier en 2012. Manque d’énergie et d’inspiration en étaient les causes. Cette année, je me rattrape en vous proposant dans quelques jours, non pas UN, mais DEUX calendriers 2013 ! L’un contient des nouvelles photographies de paysages variés, l’autre est composé exclusivement de photos du Bassin prises sous la Pleine Lune. Il n’y aura que 1000 exemplaires de chaque mis en vente, ne passez pas à côté. C’est cet été qu’il faudra l’acheter !

Toutes ces nouveautés devraient être dans les points de vente fin juin. Vous pourrez également me les commander directement dans quelques jours. Je vous communiquerai les détails dans un prochain post.

Nouveau livre : Mon Petit Paradis dans Mon actu photographique Calendriers2013calendriers_verso-1024x844 dans Mon actu photographique

 

 

 




Collection Bassin d’Arcachon Automne 2010

8122010

arguin01bd.jpg

Voilà, je peux enfin vous dévoiler mes dernières photos du Bassin prises en septembre avant mon départ à Cape Cod.
Pour la petite histoire, la post production de ces photos a été réalisée à Cap Cod et à Sedona en Arizona…

Je n’avais pas eu le temps de faire beaucoup de prises de vues mais vous trouverez peut-être votre bonheur dans cette ultime collection avant la fermeture définitive de la galerie après les vacances de Noël.
Cette petite collection dévoile le Banc d’Arguin, en mouvement perpétuel, dans son « cru » 2010, une série sur les oyats fouettés par une tempête de sable, et de belles lumières du soir au Pyla et au Banc d’Arguin.

oyatstriptique02bd.jpg

bassinarien02bd.jpg

Vous pouvez visionner l’intégralité de cette collection en cliquant ICI.

Si vous souhaitez commander une photo en particulier (de cette collection ou d’une précédente), faîtes le très vite car après les vacances de Noël il sera peut-être trop tard.

J’en profite pour lancer un appel:

Je recherche une personne souhaitant ouvrir, pour son compte, une autre galerie photo, de préférence sur le Nord Bassin (Andernos ou Cap-Ferret). Cette personne pourrait exploiter mes photographies moyennant le versement de droits d’auteur.
Les qualités requises : savoir être un bon commerçant, accueillant et souriant, bien connaître le Bassin et pouvoir en parler avec passion, avoir quelques connaissances artistiques. Si vous êtes intéressés, contactez moi.




Cocktail Cruise !

24092010

Pour un premier jour à Cape Cod, on peut dire que je suis vraiment gâté !

Me voici en train de prendre l’apéro à bord d’un bateau au beau milieu de la baie de Cotuit :

Agrandir le plan
, un des plus beaux endroits de Cape Cod, en compagnie de Florence et Bill.

florencebillscott.jpg

Florence, une française installée depuis dix ans à Cape Cod est rentrée en contact avec moi via mon blog. En réalité c’est moi qui l’ai contacté suite à des commentaires qu’elle avait posté sur certains articles de mes précédents voyages à Cape Cod.
A force de discuter nous avons sympathisé et je dois dire qu’elle m’a pas mal aidé pour l’organisation de ce nouveau voyage.
Bill, son mari, est charpentier de marine. Tous deux se sont rencontrés à Mystic Seaport (voir mon article en 2008) et partagent l’amour des bateaux traditionnels en bois. Je ne pouvais pas mieux tomber !

Hier donc, Florence m’appelle pour m’inviter à faire un tour en bateau sur la baie de Cotuit où ils ont la chance d’habiter.
Une invitation qui ne se refuse pas !
Leur bateau étant malheureusement sur cale pour cause d’entretien nous embarquons à bord d’un petit hors bord.
Une fois partis je me rends compte que j’ai oublié mon boitier numérique sur la table du séjour de leur maison… trop tard pour y retourner je vais donc devoir utiliser uniquement mon appareil panoramique rotatif moyen format et… mon iphone !

L’endroit est paisible, la lumière superbe, et nous parlons de Tom Perrin car le lieu possède son « Banc d’Arguin, réserve protégée pour les oiseaux ». Ahhh c’est certain il serait heureux ici le Tom ! Elle m’explique que l’été c’est un peu comme chez nous, l’endroit est envahi de bateaux et de parasols. En revanche il est interdit de traverser les Dunes. Les plaisanciers doivent choisir entre un côté ou l’autre pour débarquer.
Florence me fait remarquer la présence d’énormes nids en haut de certaines maisons pour des oiseaux dont j’ai oublié le nom mais qui doivent ressembler à des cigognes.
cielcotuit.jpg cotuit01.jpg cotuit02.jpg cotuit03.jpg

Nous continuons notre balade, le soleil descend et des nuages incroyables de dessinent dans le ciel. J’enrage de ne pas avoir mon boitier numérique qui me permettrait de photographier ces paysages magnifique avec cette basse lumière. Mon widepan à ses limites, surtout debout sur un bateau…

Un bateau à moteur au mouillage attire notre attention : il est inscrit dessus « Over Bordeaux »… un mystère qu’il va falloir éclaircir… c’est idiot, je n’ai pas pensé à laisser ma carte dessus…
overbordeaux.jpg

La lune se lève. Elle est pleine. C’est sublime.

fullmoon.jpg

Un dernier verre de vin blanc et nous rentrons tranquillement au quai puis repartons chez eux pour le dîner.

Discussions à propos de Cape Cod, du Bassin d’Arcachon, de la France et de l’Amérique, des similitudes et des différences.
J’écoutes avec attention le point de vue de Florence.
Je leur ai offert mon calendrier et j’explique donc à Bill les particularité de notre endroit.
Nous évoquons aussi la plaisance traditionnelle qui semble en voie de disparition, même à Cape Cod, les plaisanciers préférant de plus en plus acquérir des bateaux à moteur en plastoc pour aller plus vite du point A au point B sans emmerdements !
Nous aurions pu discuter toute la nuit mais il commençait à se faire tard et, comme Bill, qui se lève tôt, je commençais à avoir les paupières lourdes.
Bill m’offre à son tour un magnifique calendrier : celui du célèbre magazine Wooden Boats, réalisé par le photographe Benjamin Mendlowitz, avec entre autre, une photo de Thetis, une des fiertés de Bill qui ne manquera pas d’interpeller mes amis « voileux » du Bassin.
woodenboatscalendar.jpg thetis.jpg

Voilà, je me suis fait des nouveaux amis ici, qui, comme Susan et George, sont en or !




Un vol surprenant !

13042009

Nous sommes le lundi de Pâques et, contre toute attente, il fait beau.

Un petit vol-photo s’impose donc !

Rendez-vous est pris avec Michel Boudigues à l’aérodrome pour 17h30. Nous installons avec beaucoup de précautions la petite caméra-paluche qui va me permettre de filmer le vol pour le dvd du prochain livre.

Nous décollons à 18h00. Michel me préviens: « tu vas voir, c’est incroyable, le banc d’arguin est coupé en deux »

« mais quest-ce que tu me racontes encore Michel ?! » lui répondis-je…

Nous décollons par « Whisky » c’est à dire vers la Dune du Pilat. Une fois au dessus de la Dune je suis stupéfait !!!

Je vous laisse regarder les photos. Et cette fois ci ce n’est pas un poisson d’avril !

arguinbd03.jpg  arguinbd01.jpg

Nous contournons le Banc d’Arguin puis nous longeons la côte jusque Arcachon ou je m’efforce de trouver quelques jolies villas d’époque pas trop entourées de béton. Il y a là quelques « résistants » au bétonnage et c’est agréable pour les yeux…

arcachonbd01.jpg
Puis nous essayons de prendre deux chalutiers qui sortent du port. Il me parait important dans le livre de ne pas oublier l’activité pêche et la criée, aujourd’hui en difficulté.

Nous poursuivons vers le port de la Teste. Alors là c’est difficile car nous n’avons pas le droit de le survoler en dessous de 5000 pieds, ce qui est beaucoup trop haut pour mes photos. Nous tentons plusieurs passages au plus près et finalement le résultat n’est pas si mal… (à découvrir dans le livre…)
Puis nous longeons les ports ostréicoles… le Rocher, La Hume, Meyran, Larros, avec sa formidable cale à bateaux à 9 millions d’euros (merci le CG33 !) du contribuable qui ne servira jamais à rien puisque les yacht Couach de 50 mètres ne verront surement jamais le jour…

calecouachbd01.jpg
Il commence à faire très froid. A vrai dire je suis gelé. Nous volons depuis 80 minutes et je commence même à avoir un peu la gerbe… alors nous décidons de rentrer. Atterrissage en douceur comme d’habitude.

Prochain vol : dès qu’il fait beau. Objectifs : Près salés, Le Teich, Andernos, Arès, ls ports ostréicoles du Cap Ferret et le phare. Et si je pouvais avoir un arc-en-ciel vu du ciel, ce serait un bonheur pour finir ce livre « Balade en altitude »…

http://www.dailymotion.com/video/x8z4qg




Article Sud Ouest sur le prochain livre

13042009

Lundi 13 Avril 2009

UN ARCACHONNAIS ÉDITE SA BALADE EN ULM. Stéphane Scotto publie un livre de plus de 200 photos, fruit d’un travail de trois ansLe Bassin vu du cielStéphane Scotto a installé son objectif à bord de l’ULM de Michel Boudigues. (photo s.m.)

9060989.jpg
Cela fait plus de trois ans que le photographe arcachonnais, Stéphane Scotto, a installé son objectif à bord de l’ULM de Michel Boudigues à l’aérodrome Villemarie de La Teste-de-Buch. Ayant accumulé des centaines d’heures de vol et des milliers de clichés, celui qui, il y a deux ans, sortait son premier beau livre dédié au Bassin, « Rencontre avec la lumière », a récidivé et signé « Balade en altitude ».« C’est le livre « African air » de George Steinmetz qui a servi de déclencheur à mon projet », explique-t-il. S’inspirant du format de ce livre dédié aux paysages africains vus du ciel et renouant avec son premier opus sorti en 18 x 39 cm, il s’est attaqué cette fois-ci au modèle 24 x 32 cm.Tous les aspects du Bassin« C’est un livre de photos, avec plus de 200 clichés pleine page. » Des clichés réalisés au moyen format argentique et au numérique pris à différentes altitudes – entre 150 et 3 000 pieds, soit entre 50 et 1 000 mètres d’altitude – à différentes saisons et en différents endroits du Bassin.
« J’aborde tous les thèmes et pas forcément les plus esthétiques », explique le photographe qui alterne des vues du port d’Arcachon avec sa multitude de bateaux, des rivages urbanisés et des images à couper le souffle de l’île aux Oiseaux ou du banc d’Arguin. Un dernier lieu immortalisé depuis 2005 jusqu’au lendemain de la tempête.
« C’est effarant », résume Michel Boudigues en évoquant la mobilité de cette langue de sable qui se déplace inexorablement du Cap-Ferret vers les plages océanes de La Teste-de-Buch.
Et le pilote qui vit le Bassin en permanence à bord de son ULM d’expliquer le redécouvrir. « Depuis que j’ai vu les photos de Stéphane, j’ai appris à regarder les choses plus en détail. Je trouve le bassin d’Arcachon merveilleux en général, mais là je le trouve merveilleux en particulier. »
Stéphane Scotto confesse lui aussi son sentiment d’être spectateur. « J’ai une vision plus dense. Je prends la mesure de la grandeur des lieux. En altitude, on passe en l’espace de cinq minutes d’un paysage de désert à celui d’une forêt, puis d’une lagune et de prés salés. C’est je crois ce qu’apporte le livre. La densité du Bassin. »
Documentaires en DVD
Une densité appuyée par une série de textes du naturaliste Tom Perrin, livrés à part des images. Le livre « Balade en altitude » fait actuellement l’objet d’une souscription (1).
Sa sortie est prévue pour le 5 juin à 4 000 exemplaires. Il sera accompagné d’un DVD réalisé par Stéphane Scotto. « J’ai eu une démarche documentaire pour parler des enjeux environnementaux du bassin d’Arcachon », explique-t-il en précisant que ce point de vue n’est pas militant, contrairement à son blog.
Crise de l’ostréiculture, plaisance traditionnelle, gemmage sont au programme. De même que l’histoire de Michel Boudigues qui fut, il y a vingt ans, le seul rescapé d’un crash d’avion. Accident qui lui coûta une jambe et changea le sens de sa vie.
(1) Les souscripteurs payent l’ouvrage moins cher avant sa sortie (prix de vente grand public : 49 euros) et bénéficient d’un poster pliable permettant de voir le Bassin à marée haute et marée basse.

Renseignements sur www.stephanescotto.com
Auteur : sabine menet
s.menet@sudouest.com




Mon prochain livre… ça démarre maintenant !

23022009

1 an et demi après la sortie de mon premier livre sur le Bassin d’Arcachon, voici venu le temps de me consacrer au second.

Depuis une semaine, « Bassin d’Arcachon, balade en altitude » est en pleine conception.

livreicouvbd.jpg

Un thème : le Bassin d’Arcachon en vision aérienne.

Ce livre au format 24×32 cm à l’italienne, comportera 224 pages et environ 200 photographies aériennes, toutes prises à bord de l’ULM de mon ami Michel Boudigues.
Vous découvrirez le Bassin comme vous ne l’avez jamais vu, avec des formes et de lumières qu’on ne peut voir que du ciel.
Vous pourrez constater l’évolution du Banc d’Arguin depuis 2005, découvrir les villages invisibles de l’Ile aux Oiseaux, et vous étonner de paysages inaccessibles.

Un DVD accompagnera l’ouvrage.
Il comportera plusieurs reportages vidéos dont je vous dévoilerai bientôt le contenu.

La sortie est prévue pour début juin et son prix public sera identique au premier, soit 49 €

Je lance dès à présent une souscription à 45 € comprenant le livre, le dvd, et un poster colector.
Vous trouverez un bon de souscription en ligne dans quelques jours. Vous pouvez également venir le remplir à la galerie.
Petit détail important: un règlement par chèque me permet de ne pas encaisser votre chèque avant l’impression du livre.
Vous pourrez également régler par CB via Paypal.

Dans les jours qui viennent je vais créer un site dédié uniquement au livre. J’ai d’ors et déjà créé un groupe sur Facebook.
Pour y adhérer, créez un compte sur www.facebook.fr (si ce n’est pas déjà fait…) et recherchez « Bassin d’Arcachon-Balade en altitude-le livre ». Cliquez sur « rejoindre le groupe ».

Les premières pages et tous les détails vous y attendent déjà…







la saga dbz !!!!!!!!!!!! |
Jem et les hologrammes |
les gifs |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | fotos y gifs
| Le Photo Blog
| bloginterdit